Ecoutez Radio Sputnik
    The Washington Post

    «Affaire d’État»: le Washington Post ironise sur la polémique autour du hijab de Decathlon

    © AFP 2019 Saul Loeb
    France
    URL courte
    231112
    S'abonner

    La polémique en France autour du hijab de sport de Decathlon a trouvé un large écho auprès des médias outre-Atlantique, notamment au Washington Post qui a qualifié ce débat de «ridicule» et railleusement d’«affaire d’État».

    «Une nouvelle fois, la France s'est plongée dans le ridicule en parlant des vêtements que les femmes musulmanes peuvent choisir de porter ou non», écrit dans son dernier article le correspondant parisien du Washington Post, James McAuley, dans la foulée de la polémique autour du hijab de running de Decathlon en France.

    Le journaliste dénonce notamment la politique du deux poids deux mesures en matière de laïcité et hisse le débat actuel au niveau d'une «affaire d'État». «Les vêtements que les femmes musulmanes choisissent de porter sont un sujet à polémiques en France, une société officiellement laïque qui interdit tout signe et symbole religieux dans la vie publique — à l'exception, bien sûr, des crèches et des sapins de Noël qui décorent les mairies en hiver», ironise-t-il.

    Compte tenu du fait que Decathlon a fini par retirer son produit de la vente, M.McAuley tient à dénoncer un décalage avec la société américaine, où l'entreprise Nike a diffusé un spot publicitaire avec l'escrimeuse Ibtihaj Muhammad, «première athlète américaine à concourir aux Jeux olympiques avec un hijab».

    La polémique en France autour du «hijab» de sport, que le groupe Decathlon a renoncé à commercialiser après une levée de boucliers d'élus de tous bords politiques, rappelle deux ans après l'affaire du «burkini» les crispations autour de la question sensible de la laïcité. Les flèches ont été décochées en quelques heures, de part et d'autre de l'échiquier politique.

    Mardi, face à la polémique suscitée dans la sphère politique, qui a unanimement dénoncé une atteinte à l'image de la femme, le magasin de sport Decathlon a renoncé à commercialiser son hijab (voile musulman) pour la course à pied.

    Decathlon avait dans un premier temps expliqué sur Twitter la commercialisation de cette article par la nécessité de répondre à une demande et ainsi «rendre la pratique du sport plus accessible, partout dans le monde. Ce hijab était un besoin de certaines pratiquantes de course à pied, et nous répondons donc à ce besoin sportif».    

    Tags:
    hijab, Decathlon, France, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik