France
URL courte
181548
S'abonner

Tandis que 18% des nouveau-nés de sexe masculin portaient en 2016 un prénom arabo-musulman, le prénom catholique Marie disparaît graduellement chez les filles, constate dans son livre Jérôme Fourquet, directeur du département opinion à l’Ifop. Des passages de l’ouvrage ont été dévoilés en exclusivité par Le Point.

La France connaît un essor des prénoms arabo-musulmans et régionaux, lit-on dans Le Point qui s'appuie sur le livre L'Archipel français, à paraître le 8 mars et écrit par le directeur du département opinion à l'Ifop, Jérôme Fourquet, dans lequel ce dernier analyse les prénoms portés par les Français.

Selon les données de son étude, 18% des nouveau-nés de sexe masculin en 2016 portent un prénom arabo-musulman.

«La trajectoire de cette courbe est des plus impressionnantes et montre de manière très nette l'une des principales métamorphoses qu'a connues la société française au cours des dernières décennies», écrit M.Fourquet.

Dans le même temps, et en raison de ce que l'analyste décrit comme l'entrée dans une ère «post-chrétienne», est constatée la quasi-disparition du prénom Marie. Tombée à 1% dans les années 1970, sa popularité ne cesse de baisser, précise l'auteur de L'Archipel français.

«La phase terminale de la chute sera actée par une proportion de Marie inférieure à 1% au milieu des années 2000, le score résiduel de 0,3% étant atteint en 2016 en dépit de l'appel lancé en 2011 par le pape Benoît XVI en direction des parents afin qu'ils optent pour un prénom chrétien et non pas pour des prénoms à la mode», conclut-il, cité par Le Point.

Lire aussi:

Ce que l’on sait du conducteur de la voiture folle qui a fait 30 blessés en Allemagne
Un garçon de 12 ans laisse son chiot sur le seuil d'un refuge avec une note déchirante - photos
Les photos d’un chat-garou affolent la toile - photos
Tags:
analyse, prénoms, étude, Le Point, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook