Ecoutez Radio Sputnik
    French President Emmanuel Macron (L) speaks with a woman and Yellow Vest activist (R) on February 28, 2019 in Pessac, western France, during a debate with women focused on women social situations.

    Macron réprimande des journalistes s’intéressant à une Gilet jaune lors du grand débat

    © AFP 2019 Caroline BLUMBERG / POOL
    France
    URL courte
    Grand débat national en France (2019) (53)
    14639
    S'abonner

    Alors que les médias interrogeaient une Gilet jaune lors d’un débat dédié aux femmes, à Pessac, le chef de l'État a interpellé les journalistes, les priant d’accorder plus d’attention à sa discussion en cours avec une dame du public. La Gilet jaune a alors quitté la salle.

    En visite surprise à Pessac, en Gironde, pour un débat avec des femmes, Emmanuel Macron a recadré des journalistes qui semblaient d'avantage s'intéresser à une Gilet jaune qu'à la discussion du Président avec une autre femme présente dans la salle.

    «On n'est pas dans un show télévisé où il y a des bêtes étranges qui sont plus intéressantes», a déclaré le chef de l'État. «Madame parle de sujets graves, on les aborde et je vous invite à reprendre votre place», a-t-il poursuivi.

    La femme qui a attiré l'attention des médias s'appelle Nathalie. Quelques minutes plus tôt, cette habitante de Marcheprime a avoué être Gilet jaune et a offert au Président un collier représentant ce symbole de la mobilisation qui dure depuis le 17 novembre. En réponse, Emmanuel Macron a accepté son cadeau, tout en refusant de le porter, expliquant qu'il avait «le droit de ne pas mettre un collier gilet jaune et de ne pas mettre de gilet jaune».

    À la fin de la prise de parole de Nathalie, de nombreux journalistes l'ont entouré dans un coin du gymnase pour l'interroger. Suite à la phrase lancée par Emmanuel Macron aux représentants des médias, la femme a quitté la salle.

    Dossier:
    Grand débat national en France (2019) (53)
    Tags:
    grand débat, gilets jaunes, Emmanuel Macron, Pessac, Gironde, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik