France
URL courte
Mouvement des Gilets jaunes après 13 semaines de mobilisation (181)
11016
S'abonner

Le ministre de l'Intérieur a confirmé ce vendredi matin, sur le plateau de France 2, que des terroristes voulaient «frapper» le mouvement des Gilets jaunes le 17 novembre. Une attaque neutralisée préventivement par les forces de l’ordre.

Invité ce vendredi matin sur France 2, le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner a annoncé que les services de renseignement avaient déjoué un attentat peu avant les manifestations des Gilets jaunes du 17 novembre.

«Ces dernières années, parce qu'on communique pas au quotidien sur ce sujet, nous avons neutralisé de nombreuses attaques. Vous savez, juste pour en illustrer cela, quelques jours avant le 17 novembre et le début du mouvement des Gilets jaunes, un groupe s'était constitué et s'était intitulé "ça va saigner le 17". C'était une attaque terroriste et nous l'avons neutralisée», a indiqué Christophe Castaner.

Le 13 novembre dernier, le Parisien a annoncé que trois hommes avaient été interpellés à Saint-Etienne, dans la Loire, puis mis en examen et placés en détention provisoire pour «association de malfaiteurs terroriste criminelle». Ces derniers avaient l'intention de commettre une attaque terroriste le 17 novembre, alors que les forces de l'ordre étaient mobilisées sur les rassemblements des Gilets jaunes.

Deux autres hommes déjà en prison ont été extraits de leur cellule et placés en garde à vue. Parmi eux figurerait le chef du groupe. Aucun n'a caché sa radicalisation.

Lors des perquisitions, les enquêteurs ont découvert une arme de chasse, sept cartouches et de la documentation pro-Daech⃰.

⃰Organisation terroriste interdite en Russie

Dossier:
Mouvement des Gilets jaunes après 13 semaines de mobilisation (181)

Lire aussi:

Une «violente altercation» éclate entre deux avocats lors du procès Sarkozy, l’audience suspendue
Mort de Giscard d'Estaing: Macron salue un homme «politique de progrès et de liberté», les hommages se multiplient
Valéry Giscard d'Estaing mort des suites du Covid-19
Une syndicaliste policière s’en prend en direct au patron de BFM TV, accusant la chaîne de «mensonge»
Tags:
attentat, gilets jaunes, Daech, Christophe Castaner, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook