Ecoutez Radio Sputnik
    Euros

    Oups.gouv.fr: le site de Matignon sur le droit à l’erreur met le doute sur Twitter

    © Sputnik . Vladimir Trefilov
    France
    URL courte
    2010
    S'abonner

    Alors que le ministre des Comptes publics Gérald Darmanin a évoqué la création d'un nouveau site Internet visant à éviter les erreurs administratives comme celles des déclarations d’impôt ou aux Urssaf, les utilisateurs de Twitter se sont montrés plutôt méfiants quant à cette initiative.

    Gérald Darmanin, le ministre des Comptes publics, a évoqué dans une interview accordée au Figaro la création d'un nouveau site Internet baptisé www.oups.gouv.fr, lequel accorde aux Français le droit à l'erreur.

    Ainsi, les citoyens pourront consulter la liste des erreurs les plus fréquentes commises auprès des administrations.

    «Le site de chaque administration sera aussi doté d'un onglet "oups", qui recensera les erreurs classiques commises lorsqu'on remplit sa déclaration d'impôt, aux douanes, aux Urssaf», a-t-il ajouté.

    Le portail de l'Économie, des Finances, de l'Action et des Comptes publics précise néanmoins que ce service ne concernera évidemment pas les fraudeurs, les récidivistes, ainsi que les erreurs portant atteinte à la santé publique, à la sécurité des personnes, des biens ou conduisant à contrevenir aux engagements européens et internationaux.

    M.Darmanin a en outre parlé de l'ouverture dans chaque administration d'un guichet unique de régularisation et de réclamation des erreurs commises.

    «Concrètement, les administrations prendront les devants en alertant les usagers qu'ils ont pu commettre une erreur, grâce à l'exploitation des données», a-t-il poursuivi.

    Cependant, certains utilisateurs des réseaux sociaux se sont montrés méfiants à l'égard de cette initiative et ont exprimé leurs doutes sur Twitter.

    D'autres n'ont pas hésité à ironiser sur la création du site et sur les services offerts.

    Le projet de loi instaurant un «droit à l'erreur» a été adopté au Parlement l'été dernier. Son but est de permettre aux personnes physiques et morales d'éviter des sanctions de l'administration au premier manquement.

    Tags:
    erreur humaine, administration, économie, impôt, site, Gérald Darmanin, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik