Ecoutez Radio Sputnik
    Le porte-avions Charles-de-Gaulle

    Après 18 mois d’arrêt, le Charles-de-Gaulle reprend la mer

    © AP Photo / Claude Paris
    France
    URL courte
    151619

    L’unique porte-avions nucléaire français Charles-de-Gaulle repart en mission en Méditerranée, puis dans l’océan Indien et dans la zone Asie-Pacifique, après 18 mois de travaux.

    Au terme d’un «arrêt technique majeur» destiné à «la refonte de son système d’armes», le porte-avions Charles-de-Gaulle a entamé mardi une mission qui doit le mener de la Méditerranée orientale à l’océan Indien, selon le ministère français des Armées.

    Le groupe aéronaval constitué autour du Charles-de-Gaulle, qui comprend également une frégate de défense aérienne, une frégate multi-missions, un bâtiment de commandement et de ravitaillement ainsi qu’un sous-marin nucléaire d’attaque, intégrera pendant un mois la coalition américaine contre Daech* avant de participer à plusieurs manœuvres.

    En mai, le porte-avions et son escadre prendront part à l’exercice franco-égyptien Ramsès, puis au franco-indien Varuna en juillet, ainsi qu’à un autre encore avec la Marine japonaise dans l’Océan indien. Sans aller jusqu’en mer de Chine pour ne pas irriter Pékin, le porte-avions et son équipage feront escale à Singapour où un navire australien sera intégré au groupe aéronaval français.

    D’après le ministère des Armées, le Charles-de-Gaulle est désormais capable de transporter plus de 2.000 personnes et d’accueillir à son bord 30 avions de chasse Rafale et deux de surveillance aérienne Hawkeye.

    *Organisation terroriste interdite en Russie

    Lire aussi:

    Brigitte Macron déclare forfait après des huées et des sifflets au stade de Reims (vidéo)
    Les derniers mots des pilotes du Boeing 737 MAX de Lion Air révélés par les boîtes noires
    Le dernier cri de désespoir du copilote du crash du Boeing de Lion Air
    Tags:
    porte-avions, exercices navals, manœuvres, E-2 Hawkeye, Rafale, Charles de Gaulle (porte-avions), coalition anti-Daech, Daech, France, océan Indien, Méditerranée
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik