Ecoutez Radio Sputnik
    Le porte-avions Charles-de-Gaulle

    Après 18 mois d’arrêt, le Charles-de-Gaulle reprend la mer

    © AP Photo / Claude Paris
    France
    URL courte
    151620
    S'abonner

    L’unique porte-avions nucléaire français Charles-de-Gaulle repart en mission en Méditerranée, puis dans l’océan Indien et dans la zone Asie-Pacifique, après 18 mois de travaux.

    Au terme d’un «arrêt technique majeur» destiné à «la refonte de son système d’armes», le porte-avions Charles-de-Gaulle a entamé mardi une mission qui doit le mener de la Méditerranée orientale à l’océan Indien, selon le ministère français des Armées.

    Le groupe aéronaval constitué autour du Charles-de-Gaulle, qui comprend également une frégate de défense aérienne, une frégate multi-missions, un bâtiment de commandement et de ravitaillement ainsi qu’un sous-marin nucléaire d’attaque, intégrera pendant un mois la coalition américaine contre Daech* avant de participer à plusieurs manœuvres.

    En mai, le porte-avions et son escadre prendront part à l’exercice franco-égyptien Ramsès, puis au franco-indien Varuna en juillet, ainsi qu’à un autre encore avec la Marine japonaise dans l’Océan indien. Sans aller jusqu’en mer de Chine pour ne pas irriter Pékin, le porte-avions et son équipage feront escale à Singapour où un navire australien sera intégré au groupe aéronaval français.

    D’après le ministère des Armées, le Charles-de-Gaulle est désormais capable de transporter plus de 2.000 personnes et d’accueillir à son bord 30 avions de chasse Rafale et deux de surveillance aérienne Hawkeye.

    *Organisation terroriste interdite en Russie

    Tags:
    porte-avions, exercices navals, manœuvres, E-2 Hawkeye, Rafale, Charles de Gaulle (porte-avions), coalition anti-Daech, Daech, France, océan Indien, Méditerranée
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik