Ecoutez Radio Sputnik
    La police française (image d'illustration)

    Un policier de Rouen jette de l’acide au visage de sa compagne et se donne la mort

    © REUTERS / Charles Platiau
    France
    URL courte
    17426

    La série de drames au sein de la police nationale continue. À Saint-Saëns, Seine-Maritime, un policier de Rouen a jeté de l’acide au visage de sa compagne de 45 ans, rapporte la presse française. Il a par la suite mis fin à ses jours en se tirant une balle dans la tête. La femme a été brûlée au visage et à la poitrine, précisent des médias.

    N'étant pas en service, un policier de 44 ans a projeté des produits chimiques, vraisemblablement de l'acide, sur sa compagne de 45 ans, ce jeudi 7 mars, à Saint-Saëns, dans le département de Seine-Maritime, rapportent les médias français. Il s'est ensuite donné la mort avec son arme de service.

    Comme l'indique la presse, la femme, brûlée au visage et à la poitrine, a été transportée à l'hôpital militaire Percy à Clamart, dans le département des Hauts-de-Seine.
    Au moment des faits, les enfants du couple se trouvaient à l'école. D'après le journal local, il pourrait s'agir d'une histoire de jalousie.

    Les gendarmes du groupement départemental de Seine-Maritime se chargent de l'enquête qui a été ouverte.

    Ce fait divers s'inscrit dans une série de drames touchant les fonctionnaires de police. Il s'agit du 15e suicide depuis le début de l'année 2019. 36 policiers et au moins 31 gendarmes se sont suicidés en 2018. En 2017, ce chiffre s'élevait à 51 policiers.

    Afin de dénoncer les suicides dans les rangs de la police nationale, plusieurs syndicats de police appellent à manifester à Paris le 12 mars.

    Lire aussi:

    L’Iran affirme avoir neutralisé une série de cyberattaques US et raille l’armée américaine
    Une femme frappée par une bande en plein Paris durant la Fête de la musique (vidéo)
    Téhéran promet de «mettre le feu» aux intérêts US en cas d’agression
    Tags:
    hôpital, arme à feu, acide, suicide, police, Rouen, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik