Ecoutez Radio Sputnik
    Emmanuel Macron

    «Quand est-ce que vous allez réagir?»: un ado tacle Macron lors du Grand débat (vidéo)

    © REUTERS / Emmanuel Foudrot/Pool
    France
    URL courte
    Grand débat national en France (2019) (53)
    485518

    Lors de la nouvelle étape du Grand débat jeudi à Gréoux-les-Bains, Emmanuel Macron a été amené à répondre à des questions assez épineuses sur la transition écologique. Il a notamment été interrogé par un collégien sur les actions écologiques que le gouvernement français tarde, pour le moment, à entreprendre.

    En déplacement le 7 mars à Gréoux-les-Bains pour une nouvelle étape du Grand débat centrée sur la transition écologique, le Président de la République a été interpellé par un élève du collège de Saint-André-les-Alpes sur les actions écologiques du gouvernement français.

    «Quand est-ce que vous allez réagir, puisque vous en avez le pouvoir? Puisque c'est l'argent qui nous a amenés à négliger l'écologie, vous pensez qu'on pourra acheter une nouvelle planète avec de l'argent?», l'a interrogé l'adolescent sous les applaudissements de l'assistance.

    En répondant à ces questions, Emmanuel Macron a fait remarquer que la transition écologique visait à «passer d'un modèle à l'autre». Selon lui, le «modèle du tout argent est terminé».

    «Notre défi, c'est de le faire le plus vite possible. Je crois qu'on peut faire plus vite, plus fort, plus loin, en donnant plus de pouvoirs au local et en changeant de méthodes», a-t-il précisé.

    Le 17 décembre, quatre ONG (la Fondation Nicolas Hulot, Greenpeace France, Notre Affaire à Tous et Oxfam France) ont adressé une requête préalable au gouvernement, l'accusant de «carence fautive» par son «action défaillante» pour réduire les émissions de gaz à effet de serre. Ils ont lancé également une pétition baptisée «L'Affaire du siècle» en vue d'un recours contre l'État pour inaction climatique.

    Plus tard, ces mêmes associations ont annoncé envisager de déposer le 14 mars prochain un recours en justice contre l'État français, jugeant qu'il ne respectait pas ses engagements sur les questions climatiques. Par ailleurs, le 16 mars, ces ONG prévoient de faire entendre leurs voix et de promouvoir leurs droits dans les rues, «lors d'une mobilisation partout en France, pour mettre fin à l'injustice».

    Dossier:
    Grand débat national en France (2019) (53)

    Lire aussi:

    En défiant les USA, un pays membre de l’UE lance un réseau 5G avec l’aide de Huawei
    Un militaire de Sentinelle ouvre le feu contre un homme armé d’un couteau près d'un hôpital militaire à Lyon
    Sur une vidéo devenue virale, des forces de l'ordre gazent les clients d'un café lors de l’acte 31
    Tags:
    grand débat, écologie, Emmanuel Macron, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik