France
URL courte
12152
S'abonner

Les problèmes judiciaires continuent de poursuivre l'ancien PDG de Renault qui, sorti mercredi de la prison japonaise où il a passé plus de 100 jours, est maintenant poursuivi par la justice française pour avoir utilisé à son bénéfice personnel une prestation de 50.000 euros offerte par le château de Versailles à l'entreprise.

L'ancien PDG de Renault est toujours aux prises avec la justice. À peine sorti de la prison japonaise dans le cadre d'accusations de malversations financières, Carlos Ghosn s'est retrouvé dans le collimateur de celle-ci en raison de son mariage fastueux au château de Versailles, indique la presse.

Le parquet de Nanterre a ouvert une enquête préliminaire sur les conditions d'organisation de ce mariage célébré à Versailles en octobre 2016. L'ancien patron de Renault se voit reprocher d'avoir utilisé à son bénéfice personnel une prestation, évaluée à 50.000 euros, offerte par le château de Versailles à l'entreprise, a précisé Le Figaro.

Carlos Ghosn aurait obtenu la location du château et du Grand Trianon pour l'organisation de ses noces en contrepartie d'une convention de mécénat signée entre l'établissement public et la marque au losange, ce qui pourrait constituer un abus de bien social.

L'enquête a été confiée à l'Office central de lutte contre la corruption et les infractions financières et fiscales, a précisé le journal.

Carlos Ghosn a été libéré mercredi sous caution, après plus de 100 jours de détention à Tokyo pour des accusations de malversations financières. Il a interdiction de quitter, même brièvement, le Japon. Il n'a pas accès à Internet et ses allées et venues sont filmées par des caméras de surveillance.

Lire aussi:

«Wallah tu vas plus rigoler»: une femme violemment agressée par un individu dans le métro de Paris – vidéo
Un chien abandonné et attaché à une cage avec ses chiots retrouvé sur la route – photos
Un astéroïde géant fonce vers la Terre, un chercheur indique quelles peuvent en être les conséquences
La femme de Kobe Bryant a échappé à la mort grâce à cet accord passé avec son époux
Tags:
parquet, accusations, caméras de surveillance, libération, abus, enquête, mariage, prison, Château de Versailles, Le Figaro, Carlos Ghosn, Tokyo, Nanterre, France, Japon
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik