Ecoutez Radio Sputnik
    Benjamin Griveaux

    Voilà pourquoi Benjamin Griveaux s’apprêterait à démissionner du gouvernement

    © AP Photo / Francois Mori
    France
    URL courte
    20447

    Le porte-parole du gouvernement, Benjamin Griveaux, a l’intention de quitter son poste actuel afin de se lancer dans la bataille des municipales à Paris en mars 2020, écrit Le Parisien.

    Benjamin Griveaux va abandonner le porte-parolat du gouvernement dans quelques semaines, dans l’optique de se porter candidat à la mairie de Paris, alors que son parti, La République en Marche (LREM) en compte déjà plusieurs, affirme le quotidien Le Parisien.

    Fin février, M.Griveaux, avait déjà indiqué sur France Info: «Si je devais annoncer ma candidature à la candidature, je quitterais le gouvernement», tout en précisant que l'annonce du candidat LREM aurait lieu «avant ou juste après les élections européennes» du 26 mai. «Je dirai mon souhait au printemps», avait-il ajouté.

    Selon Le Parisien, M.Griveaux fera sa double annonce après la fin du grand débat national, prévue pour le 15 mars.

    Il deviendrait ainsi le sixième candidat LREM à vouloir se lancer dans la bataille, après Mounir Mahjoubi, secrétaire d'État chargé du Numérique; Cédric Villani, mathématicien, député de l'Essonne et président du comité de soutien d'Anne Hidalgo en 2014; Hugues Renson, vice-président de l’Assemblée nationale; Julien Bargeton, sénateur, conseiller de Paris et ancien adjoint aux Finances d'Anne Hidalgo; et Anne Lebreton, adjointe au maire du IVe arrondissement.

    Le 21 mars, les postulants LREM tiendront une réunion présidée par Stanislas Guérini, délégué général de La République en marche, pour se mettre d’accord sur les règles du jeu et probablement sur la tenue d’une primaire ouverte, précise le Parisien.

    À un an des municipales, les postulants au fauteuil de maire de Paris ne cessent de se multiplier.

    Chez les Républicains, on en compte déjà deux: l'ancienne ministre Rachida Dati, qui dirige la mairie du VIIe arrondissement depuis 2008, et Jean-Pierre Le Coq, maire du VIe arrondissement depuis 25 ans. Pierre-Yves Bournazel, député Agir et siégeant au conseil de Paris avec Les Républicains, a annoncé le 11 mars qu'il se lançait aussi dans la course, indépendamment de tout parti politique.

    Chez les Écologistes, on retrouve Julien Bayou, porte-parole d'Europe Écologie-Les Verts (EELV), et le président du groupe municipal David Belliard.

    Le président du groupe communiste Front de gauche au Conseil de Paris, Nicolas Bonnet-Oulaldj, a été désigné chef de file pour les prochaines municipales. L'ancien conseiller en communication du Président François Hollande, Gaspard Gantzer, a ajouté son nom à la liste des prétendants le 12 mars. L’homme d’affaires Marcel Campion, 79 ans, surnommé le «roi des forains», brigue lui aussi l'Hôtel de Ville.

    Lire aussi:

    Les proches d’un supporter algérien blessé à l’œil dénoncent un tir de LBD
    Un «cimetière» de Boeing 737 MAX découvert en Californie
    Le Panama condamne «les activités illégales» du pétrolier arraisonné par l'Iran et lui retire son pavillon
    Tags:
    démission, candidature, élections municipales, élections municipales en France (2020), La République en Marche! (LREM), Le Parisien, Benjamin Griveaux, Paris, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik