Ecoutez Radio Sputnik
    des policiers (image d'archive)

    Retranché chez lui, un policier aurait menacé de s’ôter la vie à Saint-Germain-en-Laye

    © AFP 2019 VALERY HACHE
    France
    URL courte
    869

    Un membre des forces de l’ordre françaises s’est barricadé à son domicile avec son arme, dans la commune de Saint-Germain-en-Laye, ce samedi matin, menaçant de mettre fin à ses jours, selon Le Parisien. Il s’est finalement rendu vers 15 h 30, suite à une intervention du Raid.

    Le Raid a dû intervenir chez un policier ce samedi 16 mars dans la commune de Saint-Germain-en-Laye. L'agent s'y était enfermé en disant vouloir se suicider, rapporte Le Parisien.

    Selon le quotidien français, après des négociations avec ce policier, le Raid a réussi à éviter le drame. L'homme s'est finalement rendu vers 15h30.

    L'ancien militaire habite dans une résidence située entre le château d'Hennemont et le lycée international de Saint-Germain-en-Laye, en bordure de la Nationale 13. L'individu aurait des «tendances suicidaires et traverserait actuellement une phase compliquée dans sa vie personnelle», a indiqué Le Parisien.

    L'incident intervient au lendemain de la tragédie impliquant un autre policier français. Ce dernier, affecté à la Compagnie de sécurisation et d'intervention des Yvelines, a mis fin à ses jours avec son arme de service à son domicile de Nezel (Yvelines), selon le syndicat de police UNSA. Il était père de deux enfants. Ce fait divers s'est inscrit dans une série tragique touchant les fonctionnaires de police. Il s'agissait du 19e suicide depuis le début de l'année 2019.

    Lire aussi:

    Une série de nuits de violences à Romans-sur-Isère: caillassage et jets de cocktails Molotov contre la police
    Macron officialise l'avis de la France sur Huawei après la décision de Trump de l’écarter
    Le crash d'un F-16 laisse un trou béant dans le toit d'un bâtiment en Californie (vidéo)
    Tags:
    suicide, intervention, menace de mort, police, Yvelines, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik