Ecoutez Radio Sputnik
    Emmanuel Macron

    Des militants écolos décrochent le portrait de Macron dans une mairie de Loire-Atlantique

    © REUTERS / Philippe Wojazer
    France
    URL courte
    11351

    Des militants écologistes ont «réquisitionné» le portrait d’Emmanuel Macron accroché dans la salle du conseil d'Ancenis-Saint-Gédéon, en Loire-Atlantique, en marge de la Marche du siècle ce samedi.

    Le portrait d'Emmanuel Macron qui était accroché dans la salle du conseil d'Ancenis-Saint-Gédéon, en Loire-Atlantique, a été «réquisitionné» ce samedi aux alentours de 9h30 par une dizaine de militants écologistes d'ANV-COP21 (Action non violente) du pays d'Ancenis, relate Ouest-France.

    Une fois décroché, le portrait a été porté sur le perron de la mairie, agrémenté d'une banderole «Climat, justice sociale, sortons Macron!».

    «Cette réquisition est temporaire et symbolique. C'est la vingt et unième action de ce type en France et la première pour notre groupe. Ce n'est absolument pas dirigé contre la mairie, mais pour souligner l'inaction du gouvernement face à l'urgence climatique », annonce un membre du collectif interviewé par Ouest-France, affirmant avoir réagi «à la réponse du gouvernement à l'Affaire du siècle, action en justice contre l'État français pour inaction face au dérèglement climatique, signée par plus de 2 millions de personnes».

    Cette «réquisition» a toutefois été largement critiquée par Jean-Michel Tobie, le maire d'Ancenis-Saint-Gédéon, qui n'a pas tardé à dénoncer un «hold-up».

    «Je n'allais pas verrouiller la mairie. Ça ne se fait pas. La maison publique appartient à tous les citoyens et tout le monde peut y rentrer. De là à enlever la photo du président de la République, cela me paraît outrecuidant! […] Je ne sais pas ce qu'ils vont en faire. Je ne vois pas l'intérêt, si ce n'est de le mettre en tête du cortège pour rendre le président de la République responsable de tout. Ce n'est pas en deux ans que la situation s'est dégradée», s'est-il indigné avant de s'engager à porter plainte.

    Lire aussi:

    «Excusez-nous, on ignorait qu’il était invisible»: le F-117 abattu par les Serbes en 1999
    Encore un pays européen qui promet de transférer son ambassade en Israël à Jérusalem
    Ces symptômes du cancer du cerveau que les malades ignorent
    Tags:
    ANV-COP21, Emmanuel Macron, Loire-Atlantique, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik