Ecoutez Radio Sputnik
    French UDI member of Parliament Maurice Leroy delivers a speech during a congress of the Le Nouveau Centre and Les Batisseurs centrist parties on December 11, 2016 in Paris.

    «Pas mauvaises»: l'ex-ministre Maurice Leroy sur les relations entre Poutine et Macron

    © AFP 2018 PATRICK KOVARIK
    France
    URL courte
    Ekaterina Bogdanova
    14218

    Dans un entretien accordé à Sputnik, l'ancien ministre de la Ville sous la présidence de Nicolas Sarkozy, Maurice Leroy, a exprimé son sentiment sur les liens entre la France et la Russie, deux pays rattachés, selon lui, par une «longue et vieille histoire», et a dit être «très optimiste» quant à une possible levée de l’embargo antirusse.

    Les relations entre Vladimir Poutine et Emmanuel Macron, deux «hommes de culture» se rendant compte que la France et la Russie sont des pays liés par une «longue et vielle histoire», ne sont «pas mauvaises», a indiqué dans une interview à Sputnik Maurice Leroy, l'ancien ministre de la Ville du gouvernement de François Fillon et ancien député du Loir-et-Cher. Il occupe actuellement le poste de directeur général adjoint du Grand Moscou en charge des projets internationaux.

    «Je suis intimement convaincu — c'est ma conviction intime, je n'ai pas d'informations, c'est important de bien le dire comme je le dis — je suis intimement convaincu que les relations (…) ne sont pas mauvaises entre le Président Poutine et le Président Macron. Parce que tous deux savent, tous deux sont des hommes de culture (…) que la France et la Russie, c'est une longue et vieille histoire», a souligné Maurice Leroy.

    D'après l'interlocuteur de Sputnik, ce sont notamment ces liens étroits entre les deux pays, et pas uniquement des raisons économiques, qui devront contribuer à ce que les sanctions imposées à l'encontre de la Russie soient levées.

    «Les Français aiment le peuple russe. Et les Russes aussi. Donc, j'espère qu'on mettra bientôt fin [à l'embargo, ndlr] — et pas que pour des questions économiques- mais pour la question liée à nos histoires, à notre histoire commune», a précisé M.Leroy.

    Le directeur général adjoint du Grand Moscou en charge des projets internationaux s'est aussi souvenu que sous la présidence de François Hollande, l'Assemblée nationale avait voté à une «très large majorité, contre l'avis du gouvernement, une résolution pour la levée de l'embargo», ce qui est souvent oublié, estime-t-il.

    Et l'embargo, selon Maurice Leroy, est «antiéconomique» et «stupide», «c'est faire tourner le dos à la Russie à l'Europe pour la tourner vers l'Asie».

    «Napoléon disait: "On a toujours la politique de sa géographie". Regardons une carte de géographie. Ce n'est pas l'intérêt de l'Europe. C'est l'intérêt des États-Unis. Évidemment que les États-Unis sont pro-embargo. Quand on voit leurs échanges avec la Russie, ce n'est pas des échanges comme avec l'Europe. Eux, ils ne sont pas sanctionnés par cela. Ce diktat américain est insupportable, de ce point de vue. Moi, j'ai défendu à la Commission des Affaires étrangères, comme Jean-Pierre Raffarin, l'ancien Premier Ministre, comme d'autres, le multilatéralisme.»

    Admettant que la France et la Russie font face à des désaccords, l'ancien ministre français estime toutefois que les deux pays doivent «être capables» de les dépasser sans «nier les problèmes».

    Lire aussi:

    «Ici c'est Nancy, pas l'Algérie»: face-à-face tendu avec des identitaires à Nancy (vidéos)
    Après les violences à Paris, Macron veut «des décisions fortes», le Net rétorque
    Journée ordinaire de manifestation à Paris?
    Tags:
    levée des sanctions, relations, embargo, sanctions, Maurice Leroy, Emmanuel Macron, Vladimir Poutine, Moscou, Paris, France, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik