Ecoutez Radio Sputnik
    Les Champs-Élysées ressemblent beaucoup à un champ de bataille

    «C’est terminé»: Macron interdira-t-il les rassemblements sur les Champs-Élysées?

    © Sputnik .
    France
    URL courte
    Mouvement des Gilets jaunes après 13 semaines de mobilisation (181)
    49861
    S'abonner

    Après un acte 18 marqué par les débordements, Emmanuel Macron souhaite interdire les manifestations sur les Champs-Élysées. Le gouvernement doit quant à lui présenter ce lundi ses propositions afin de «renforcer la doctrine d'emploi des forces de l'ordre».

    Le Président de la République a déclaré à ses collaborateurs vouloir interdire aux manifestants de se rassembler sur les Champs-Élysées, relate Europe 1. Ces informations ont été confirmées par l'Élysée.

    «Ce n'étaient pas des manifestants mais des casseurs et leurs complices. Le gouvernement doit protéger les Français et en particulier ceux qui travaillent. Donc désormais, je veux qu'on interdise ces rassemblements sur les Champs-Élysées. C'est terminé!», a déclaré le Président français cité par le média.

    Ce lundi 18 mars, Édouard Philippe doit faire au chef de l'État ses propositions visant à «renforcer la doctrine d'emploi des forces de l'ordre». Dimanche, Matignon a reconnu des «dysfonctionnements» du dispositif de sécurité lors de l'acte 18 des Gilets jaunes.

    Certains internautes estiment que les autorités ont délibérément «laissé faires les violences».

    ​​D'autres indiquent que l'interdiction de manifester sur les Champs-Élysées n'aidera pas à résoudre le problème des violences.

    ​Il y a toutefois des internautes qui ont soutenu les propositions du Président.

    ​Au total, 32.300 personnes ont manifesté le 16 mars dans toute la France dont 10.000 à Paris, a annoncé l'Intérieur. Dans la capitale, 237 personnes ont été interpellées et 144 d'entre elles placées en garde à vue.

    Dossier:
    Mouvement des Gilets jaunes après 13 semaines de mobilisation (181)
    Tags:
    gilets jaunes, manifestation, Édouard Philippe, Emmanuel Macron, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik