France
URL courte
Mouvement des Gilets jaunes après 13 semaines de mobilisation (181)
1257
S'abonner

Les ministres français de L’Intérieur et des Finances devront comparaître le 19 mars devant les commissions des Lois et des Affaires économiques du Sénat à la suite des violences survenues lors de l’acte 18 des Gilets jaunes. Auparavant, le gouvernement avait reconnu des «dysfonctionnements» du dispositif de sécurité.

Après les débordements de l'acte 18 de la mobilisation des Gilets jaunes, Christophe Castaner et son homologue pour l'Economie Bruno Le Maire devront s'expliquer mardi devant les commissions des Lois et des Affaires économiques du Sénat sur ces violences et leurs conséquences économiques, informe l'AFP.

Avant cette audience, Bruno Le Maire recevra ce lundi à Bercy des représentants des secteurs d'activités touchés.

Édouard Philippe doit, à son tour, faire au chef de l'État ses propositions visant à «renforcer la doctrine d'emploi des forces de l'ordre». Dimanche, Matignon a reconnu des «dysfonctionnements» du dispositif de sécurité lors de l'acte 18 des Gilets jaunes.

De nombreux internautes accusent les forces de l'ordre de «laisser faire» les casseurs.

​​Certains estiment toutefois que ces audiences n'entraîneront pas de sanctions à l'égard de l'exécutif.

​Le 16 mars, 32.300 personnes ont manifesté dans toute la France dont 10.000 à Paris, a annoncé l'Intérieur. Ce 18e samedi de la mobilisation des Gilets jaunes a été marqué par les débordements. Tout au long de la journée, les scènes de violences se sont succédées sur le haut des Champs-Elysées où plusieurs commerces et restaurants, dont le célèbre Fouquet's, ont été incendiés, vandalisés ou pillés. Dans la capitale, 237 personnes ont été interpellées et 144 d'entre elles placées en garde à vue.

Dossier:
Mouvement des Gilets jaunes après 13 semaines de mobilisation (181)

Lire aussi:

Un Boeing 737 se disloque lors de l'atterrissage en Inde, plus de 10 morts et 100 blessés - images
Le Président Aoun évoque l'hypothèse d'un «missile» ou d'une «bombe» dans la double explosion à Beyrouth
La plus forte augmentation de cas de Covid-19 en France en 24 h depuis fin avril
Un chauffeur-routier abattu par la police à Montauban après avoir pris la fuite
Tags:
gilets jaunes, hooligans, manifestation, Christophe Castaner, Bruno Le Maire, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook