France
URL courte
42262
S'abonner

Dans le cadre de la réforme générale des retraites, la ministre des Solidarités et de la Santé envisage de «proposer un allongement de la durée de travail» lors des discussions avec les partenaires sociaux ce dimanche. Son initiative n’a pas tardé à déclencher une polémique sur Internet.

Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé, s'est dite ne pas être «hostile» à un allongement de la durée de travail dans le contexte de la réforme des retraites. Elle a fait cette déclaration lors du Grand jury RTL-Le Figaro-LCI.

«La question de l'âge du départ à la retraite est sans arrêt sur la table, à gauche comme à droite. […] Moi j'entends ces débats. Le Président de la République avait pris lors de sa campagne l'engagement devant les Français de ne pas toucher à l'âge de départ à la retraite. Après, nous allons mener une réforme des retraites pour rendre les retraites plus universelles, plus compréhensibles pour les Français et avoir un système qui pérennise notre système par répartition, peut-être que cela, ça sera en discussion avec les partenaires sociaux dans le cadre de la réforme générale», s'est-elle expliquée.

Elle a ajouté que la durée de vie «augmentait d'année en année». «Est-ce que, alors que le nombre d'actifs diminue, nous allons pouvoir maintenir sur les actifs le poids des retraites qui vont augmenter en nombre et en durée? Nous savons que cet équilibre-là va être de plus en plus difficile à tenir», a poursuivi Mme Buzyn, tout en soulignant qu'elle s'exprimait à «titre personnel».

«Je pense qu'un jour, nous serons obligés de travailler plus longtemps sinon notre système de retraite ne pourra pas tenir», a-t-elle indiqué.

Ses propos ont été largement discutés sur les réseaux sociaux. Certains ont supposé qu'une telle initiative ne ferait qu'attiser la colère des Français:

D'autres ont mis en avant les problèmes auxquels seraient confrontées les personnes âgées déjà retraitées:

ou proposent d'aborder autrement le problème:

Compte tenu de ces reproches, Mme Buzyn a par la suite tenu à détailler ses propos. «Ce que j'ai dit, c'est que j'ai vu ces propositions remonter du Grand débat. À partir du moment où les Français l'évoquent, c'est sur la table. À partir du moment où toutes les propositions qui sont amenées par le Grand débat vont être étudiées, nous étudierons celle-là comme les autres. Elle n'est pas mise sur la table aujourd'hui par le gouvernement», a-t-elle relevé.

Lire aussi:

Un très fort bruit d’explosion entendu à Paris et en Île-de-France
L'épidémie de Covid-19 repart à la hausse en France avec plus de 12.800 nouveaux cas
Détonation entendue à Paris: pourquoi l’avion de chasse a-t-il été mobilisé?
Les États-Unis s’invitent-ils en Méditerranée orientale pour contrer la Russie?
Tags:
retraite, Agnès Buzyn, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook