Ecoutez Radio Sputnik
    Acte 18: les Gilets jaunes défilent à Paris, le 16 mars 2019

    Un gaz lacrymogène «incapacitant» inédit utilisé par la police lors de l’acte 18 (vidéo)

    © Sputnik .
    France
    URL courte
    Mouvement des Gilets jaunes après 13 semaines de mobilisation (181)
    37992

    Lors de l’acte 18 des Gilets jaunes à Paris, les forces de l’ordre ont utilisé, pour la première fois, de la poudre lacrymogène, a confirmé la préfecture de police sollicitée par CheckNews. Selon une source du Parisien au sein du ministère de l’Intérieur, celle-ci est «plus concentrée, plus incapacitante» que la formule classique.

    Pour la première fois, les forces de l'ordre ont utilisé contre les manifestants, le 16 mars à Paris, du gaz lacrymogène sous forme de «poudre incapacitante». D'abords signalée par l'agence de presse indépendante Taranis News qui a diffusé une vidéo montrant un blindé disperser un nuage de gaz, cette information a ensuite été confirmée par la préfecture de police contactée par CheckNews de Libération.

    ​La préfecture précise que ce «gaz poudre» a été diffusé «en petites poussées».

    Également sollicité par CheckNews, le SIRPA gendarmerie a évoqué «une sorte de disperseur» qui «permet d'envoyer une sorte de poudre lacrymogène grâce à une forte pression, ce qui fait que la concentration est supérieure à celle des diffuseurs à main».

    En décembre dernier, une source au ministère de l'Intérieur contactée par Le Parisien avait déjà évoqué de la poudre lacrymogène stockée dans les véhicules blindés de la Gendarmerie et «plus concentrée, plus incapacitante» que la formule classique contenue dans les grenades.

    Le 16 mars, 32.300 personnes ont manifesté dans toute la France dont 10.000 à Paris, a annoncé l'Intérieur. Ce 18e samedi de la mobilisation des Gilets jaunes a été marqué par des débordements. Tout au long de la journée, les scènes de violences se sont succédées sur le haut des Champs-Elysées où plusieurs commerces et restaurants, dont le célèbre Fouquet's, ont été incendiés, vandalisés ou pillés. Dans la capitale, 237 personnes ont été interpellées et 144 d'entre elles placées en garde à vue.

    Dossier:
    Mouvement des Gilets jaunes après 13 semaines de mobilisation (181)
    Tags:
    La Libération, gilets jaunes, gaz lacrymogènes, police, Paris, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik