France
URL courte
9810
S'abonner

Tandis que le cardinal Philippe Barbarin a déjà été condamné en France pour n'avoir pas dénoncé des agressions sexuelles commises par un prêtre sur des mineurs, sa démission n’a pas été acceptée par le pape François qui a invoqué la «présomption d'innocence».

La démission du cardinal Philippe Barbarin n'a pas été acceptée par le pape François qui a invoqué la «présomption d'innocence», alors que le religieux avait été précédemment condamné en France pour n'avoir pas dénoncé des agressions sexuelles commises par un prêtre sur des mineurs.

Lundi, lors d'une rencontre avec le pape François au Vatican, «j'ai remis ma mission entre les mains du Saint Père», indique l'archevêque de Lyon dans un communiqué, cité par Reuters. «En invoquant la présomption d'innocence, il n'a pas voulu accepter cette démission».

«Il m'a laissé la liberté de prendre la décision qui me paraît la meilleure pour la vie du diocèse de Lyon, aujourd'hui», ajoute-t-il.

«À sa suggestion et parce que l'Église de Lyon souffre depuis trois ans, j'ai décidé de me mettre en retrait pour quelque temps et de laisser la conduite du diocèse au vicaire général modérateur, le père Yves Baumgarten». 

Lire aussi:

L’Iran suspend sa coopération avec l’UE dans plusieurs domaines
«Toutes les personnes qui vont aller se faire vacciner sont des cobayes», lance une députée française
«Reprendre le pouvoir»: «Une partie des endormis va se réveiller», prédit François Boulo
Un mort et un blessé par balles devant un hôpital à Paris - images
Tags:
présomption d'innocence, agressions sexuelles, condamnation, refus, démission, Philippe Barbarin, Pape François, Vatican, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook