France
URL courte
31160
S'abonner

En déplacement à Reims ce mercredi 20 mars pour le premier match mixte hommes-femmes de football organisé par le Variétés Club de France, la Première dame a profité de l’occasion pour prendre la défense de son époux à qui on reproche d’être parti à la montagne en pleine crise des Gilets jaunes.

Invitée à Reims pour donner le coup d'envoi du premier match mixte hommes-femmes organisé par le Variétés Club de France, Brigitte Macron a été assaillie de questions de journalistes sur le week-end dernier pendant lequel le couple présidentiel a pris congé dans les Pyrénées en pleine crise des Gilets jaunes.

Sentinelle
© AP Photo / Kamil Zihnioglu / S'ils ne comprennent pas toujours la vie militaire, les Français font confiance à leurs soldats. Un exemple parmi d'autres: l'opération sentinelle est rentrée dans les mœurs.
La Première dame s'est notamment exprimé devant les journalistes sur le retour précipité d'Emmanuel Macron qui a dû interrompre sa partie de ski à La Mongie et revenir d'urgence dans la capitale.

Cherchant à innocenter l'absence du chef de l'État dans la capitale pendant le week-end, elle a déclaré que c'était elle «qui lui avait préparé une escapade».

«Dès qu'il a pris conscience de ce qui se passait il est parti. C'était évident», a annoncé Brigitte Macron aux journalistes.

Samedi 16 mars, Emmanuel Macron s'est vu obligé d'interrompre son week-end à la montagne et de rentrer à Paris où il a présidé la cellule de crise au ministère de l'Intérieur en raison des violences survenues lors de la 18e journée de mobilisation des Gilets jaunes.

Lire aussi:

Valéry Giscard d'Estaing mort des suites du Covid-19
Une syndicaliste policière s’en prend en direct au patron de BFM TV, accusant la chaîne de «mensonge»
Télétravail, une bombe à retardement pour la compétitivité économique des entreprises françaises?
Tags:
montagnes, week-end, gilets jaunes, Emmanuel Macron, Brigitte Macron, Pyrénées, Reims
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook