Ecoutez Radio Sputnik
    Édouard Philippe

    Édouard Philippe boycotte le Sénat en guise de protestation sur l’affaire Benalla

    © AP Photo / Christophe Ena, Pool
    France
    URL courte
    Affaire Benalla (189)
    36769

    Après que le Sénat a décidé ce jeudi de saisir le parquet à l'encontre d'Alexandre Benalla, de Vincent Crase et de trois hauts responsables de l'Élysée, le Premier ministre Édouard Philippe a boycotté les questions au gouvernement au Sénat.

    Édouard Philippe a décidé de boycotter la séance des questions au gouvernement au Sénat ce jeudi, à la suite de la décision de la chambre haute du Parlement de saisir le parquet à l'encontre de proches du Président Emmanuel Macron.

    «Il a décidé de ne pas y aller, il vient de parler avec Gérard Larcher [le président du Sénat] pour en donner les raisons», a-t-on affirmé à Matignon.

    Le porte-parole du gouvernement, Benjamin Griveaux, a quant à lui jugé que la saisine du parquet était un «coup politique», une décision non fondée, «ni en fait, ni en droit».

    «Il est important de ne pas ajouter à la division du pays en faisant de l'instrumentalisation politique, ce qui est clairement le cas en l'espèce», a-t-il affirmé à des journalistes avant la séance des questions au Sénat.

    À la suite du boycott du Premier ministre, le président de l'Assemblée nationale, Richard Ferrand, a annulé sa participation à une conférence commune sur le fonctionnement des institutions avec Gérard Larcher à Science Po Lille.

    Le Sénat a saisi jeudi le parquet à l'encontre d'Alexandre Benalla, Vincent Crase et  trois proches d'Emmanuel Macron — le secrétaire général de l'Élysée Alexis Kohler, le directeur de cabinet Patrick Strzoda et le chef du groupe de sécurité de la présidence, le général Lionel Lavergne — «pour possible faux témoignage». 

    La justice devra alors déterminer s'il y a eu, lors de leurs auditions devant la commission d'enquête sur l'affaire Benalla, faux témoignage, «délit passible de 5 ans de prison et 75.000 euros d'amende», a précisé le site Public Sénat.

    Dossier:
    Affaire Benalla (189)

    Lire aussi:

    La tour Eiffel évacuée et fermée après qu’un homme a été surpris en train de l’escalader
    Une opération pour faire descendre l’homme ayant escaladé la tour Eiffel en cours
    L’avocat de Christian Quesada dégaine une information choc sur la sexualité de son client
    Tags:
    justice, parquet, questions, séance, boycott, Sénat français, Edouard Philippe, Alexandre Benalla, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik