France
URL courte
15263
S'abonner

Selon une enquête Odoxa Dentsu Consulting pour Le Figaro et Franceinfo, 76 % des Français ne croient pas le ministre de l'Intérieur capable de restaurer l'ordre public lors des manifestations des Gilets jaunes. Les chiffres ne sont pas plus avantageux pour Edouard Philippe et Emmanuel Macron.

Les violences survenues samedi dernier à Paris ont pour une majorité des Français fortement sapé la crédibilité du ministre de l'Intérieur Christophe Castaner, indique un sondage Odoxa Dentsu Consulting pour Le Figaro et Franceinfo publié jeudi.

À la question de savoir s'ils faisaient confiance à Christophe Castaner pour restaurer l'ordre public et éviter à l'avenir les débordements, 76% d'entre eux ont répondu «non». Seuls 23% le pensent capable d'y parvenir.

Les chiffres ne sont pas non plus réconfortants pour le chef de l'État et son Premier ministre. En effet, 70% des Français jugent Emmanuel Macron incapable d'y parvenir, quand 67% doutent également d'Édouard Philippe.

Par ailleurs, 68% des personnes interrogées désavouent la décision de remplacer le préfet de police et le directeur de la sécurité publique à Paris, le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner étant, pour elles, le principal responsable de cet échec.

En revanche, 68% des personnes sondées ont trouvé efficaces les mesures annoncées par Édouard Philippe permettant à la police d'utiliser de nouveaux moyens, tels que des drones, des vidéos et des produits «marquants» les manifestants, afin d'identifier et de sanctionner les casseurs.

Le sondage a été réalisé auprès de 1.001 personnes jugées représentatives de la population française, selon la méthode des quotas, pour France info et le Figaro.

Lire aussi:

Manuel Valls appelle à «renverser la table» en France après la crise du coronavirus
«Un scandale absolu»: Jean-Michel Aulas en colère face au foot français à l’arrêt
Elle refuse de porter un masque, son interpellation dégénère - vidéo
Ayant fait le tour des réseaux sociaux, ces jaunes d’œufs étonnants attirent l'attention de chercheurs- vidéo
Tags:
ordre, violences, Edouard Philippe, Christophe Castaner, Emmanuel Macron, Paris
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook