Ecoutez Radio Sputnik
    L’acte 19 de la mobilisation des Gilets jaunes

    Sentinelle, drones, LBD... L'acte 19 des Gilets jaunes sous étroite surveillance à Paris

    © Sputnik .
    France
    URL courte
    Mouvement des Gilets jaunes après 18 semaines de mobilisation (102)
    22717

    Après le saccage des Champs-Élysées samedi dernier, l'exécutif a testé un nouvel arsenal sécuritaire qui impliquait la mobilisation des militaires de Sentinelle et l'interdiction d'accès à plusieurs lieux emblématiques de Paris. Un correspondant de Sputnik a suivi la situation dans la capitale, qui n'a toutefois pas évité les tensions.

    Suite aux violentes tensions qui ont marqué samedi dernier la mobilisation des Gilets jaunes sur les Champs-Élysées, le nouveau préfet de police, Didier Lallement, n'a pas autorisé les manifestants à défiler sur la célèbre avenue, ses abords et la place de l'Étoile non plus que dans un périmètre incluant le palais de l'Élysée et l'Assemblée nationale.

    Une quinzaine d'autres villes, dont Nice, Bordeaux et Toulouse ont été également concernées par des interdictions similaires.

    Qui plus est, l'exécutif a annoncé le renfort de militaires de la force antiterroriste Sentinelle, affirmant cependant ne pas les placer en première ligne. Selon les autorités, ces soldats avaient pour seule mission de protéger les bâtiments officiels et sites sensibles, afin de décharger les policiers.

    Édouard Philippe a, quant à lui, demandé que les détachements d'action rapide des forces mobiles, transformées en «unités anticasseurs», soit engagés «dès les premiers troubles» pour disperser et interpeller les manifestants violents.

    Il a également demandé à ce que de nouveaux moyens, comme des drones et des «produits marquants», soient utilisés et dit assumer les risques d'une répression plus sévère en recourant notamment aux très contestés lanceurs de balle de défense (LBD).

    Quoi qu'il en soit, à Paris où la manifestation s'est déroulée sans incident depuis la place Denfert-Rochereau jusqu'à la butte Montmartre, près de la basilique du Sacré-Cœur, la situation s'est tendue seulement en fin d'après-midi, lorsqu'une légère tension s'est manifestée sur le boulevard de Sébastopol, où la police a dû utiliser du gaz lacrymogène pour disperser les manifestants.

    Quant aux autres villes, la situation était tendue à Nice, Lille, Toulouse et Montpellier. Cette dernière a vu éclater des échauffourées, qui se sont poursuivies jusqu'au soir, après le départ d'un cortège rassemblant 4.500 personnes, selon la préfecture qui fait état de 20 personnes interpellées.

    À Nice, des heurts ont éclaté dans l'après-midi, lorsque quelques centaines de manifestants ont tenté de pénétrer dans le périmètre interdit aux rassemblements, déclenchant une riposte au gaz lacrymogène.

    À Toulouse, les quelques 3.000 manifestants ont été dispersés à l'aide de gaz lacrymogène lorsqu'ils ont voulu s'approcher de la place du Capitole. Des poubelles et des barricades ont été incendiées, écrit Reuters.

    Selon l'AFP, Lille a connu depuis les premières manifestations «des dégradations inédites» avec des poubelles incendiées, des vitrines abîmées et des panneaux publicitaires cassés près de la gare où un cordon de CRS a empêché les manifestants de dévier du parcours déclaré.

    Des tensions se sont également fait sentir à Bordeaux, Lyon et la Rochelle.

    Nouveaux messages
    • 20:39

      Selon la première estimation du groupe Facebook baptisé Le Nombre jaune, 127 212 manifestants sont descendus ce samedi dans les rues de 124 localités de France.

    • 20:32

      Castaner: «Nous sommes parvenus à prévenir des débordements en privant des casseurs de leurs armes».

      Dressant le bilan des mesures de sécurités mise en oeuvres lors de l’acte 19 des Gilets jaunes, le ministre de l’Intérieur a souligné que la ligne adoptée par les autorités après le 1er décembre avait été «appliquée à la lettre».

      «Les bonnes consignes ont été bien appliquées», a-t-il ajouté.

      Selon M.Castaner, 65.000 policiers et gendarmes ainsi que 30.000 sapeurs-pompiers avaient été mobilisés.

      Rien qu’à Paris, a poursuit le Ministre, 8.545 contrôles préventifs avaient été réalisés, dont 5.547 dans le périmètre interdit.

      «Dans toute la France, 233 interpellations ont eu lieu, 57 personnes ont été verbalisées pour avoir tenté de prendre part aux rassemblements interdits et, à 17h00, 172 personnes avaient été placées en garde à vue».

    • 19:54

      Le ministère de l’Intérieur évoque 40.500 manifestants partout en France, le syndicat France Police-Policiers en colère donne un nombre deux fois plus grand.

      S’exprimant à Beauvau, Christophe Castaner a fait état de 40.500 manifestants en France, dont 5.000 à Paris. Toutefois, le syndicat France Police-Policiers en colère a comptabilisé vers 16h30 environ 90.000 manifestants sur l’ensemble du territoire.

    • 19:31

      Le policier qui a fait un malaise cardiaque à Paris est dans un état «très sérieux», selon la préfecture de police.

      Un policier à terre place de la République, un pompier lui prodigue un massage cardiaque

      Un policier à terre place de la République, un pompier lui prodigue un massage cardiaque

      Une vidéo transmise par un correspondant de Sputnik montre un agent de police gisant à terre qui subit un massage cardiaque place de la République. La préfecture de police a indiqué qu'il s'agissait d'un policier d'une compagnie d'intervention parisienne et qu’il avait été victime d'une crise cardiaque. On en ignore pour le moment la cause.
      En savoir plus
    • 19:26

      80 interpellations à Nice, une manifestante de 72 ans grièvement blessée

      L'acte 19 à Nice a été marqué samedi par plusieurs heurts avec la police. Au total 80 personnes ont été interpellées. En outre, une femme âgé de 72 ans a été grièvement blessée et «souffre de plusieurs fractures au crâne, au rocher (oreille interne) et des hématomes sous-duraux», comme l’a indiqué sa fille à l’AFP.

    • 19:07

      Des manifestants dansent face aux policiers à Montpellier

      La situation se calme à Montpellier où auparavant les forces de l’ordre ont recouru à plusieurs reprises au gaz lacrymogène pour disperser des manifestants.

    • 18:39

      Un policier gisant à terre subit un massage cardiaque place de la République. Sur la vidéo réalisée par un correspondant de Sputnik, on peut le voir entouré de ses collègues et de pompiers. Pour le moment, on ignore les détails des faits car la police bloque l’accès aux journalistes et aux passants.

    • 18:18

      Jean-Luc Mélenchon défile avec des Gilets jaunes à Paris

      Le leader de La France insoumise, Jean-Luc Mélenchon, qui au cours de ces dernières semaines avait exprimé son soutien au mouvement des Gilets jaunes, s’est montré lors de l’acte 19 aux côtés des manifestants sur le boulevard Magenta à Paris.

    • 18:07
    • 17:55

      Vers 17h00, la préfecture de police de Paris fait état de 70 interpellations ainsi que de 49 verbalisations. Le nombre de contrôles préventifs s’élève à 6.825.

    • 17:51

      Un manifestant et deux policiers blessés à Montpellier

      Selon la préfecture de Montpellier, citée par l’AFP, vers 17h00, au moins une personne parmi les manifestants et deux policiers ont été blessés lors de l'acte 19 des Gilets jaunes, qui en a mobilisé environ 4.500. La préfecture a également fait état de neuf interpellations, trois à Montpellier et six à Béziers pour la dégradation d'une barrière de péage.

    • 17:35

      Situation tendue à Lille

      Des affrontements entre manifestants et forces de l’ordre ont eu lieu place de la République à Lille, comme l’indiquent des images diffusées sur Twitter.

    • 17:25

      Gaz lacrymogène boulevard Sébastopol à Paris

      Vers 17h15, les forces de l'ordre ont fait usage de gaz lacrymogène boulevard Sébastopol à Paris, selon un correspondant de Sputnik sur place.

       

      L’acte 19 de la mobilisation des Gilets jaunes
      © Sputnik .
    • 17:17

      Reprise des tensions place de la Comédie à Montpellier

    • 17:09

      Des tensions au Mans

      Du gaz lacrymogène a été utilisé pour disperser des manifestants devant la préfecture du Mans (Sarthe), où quelque 500 personnes défilent dans les rues du centre-ville, selon Ouest-France qui mentionne également une interpellation.

    • 16:52

      Selon la préfecture de police, les forces de l’ordre ont procédé, depuis le début de la journée, à 5.628 contrôles préventifs, 56 interpellations et 45 verbalisations à Paris.

    • 16:25

      Les manifestants déploient une banderole "Gilets jaunes" au balcon du Sacré Cœur à Paris

    • 16:15

      Le ministère de l’Intérieur parle de 8.300 manifestants à travers la France vers 14h00, dont 3.100 à Paris

    • 15:54

      Tensions à Montpellier.

      Vers 15 h30, un face-à-face tendu débutait avec les CRS la place de la Comédie à Montpellier. De nombreux casseurs, le visage masqué, avaient pris la tête du cortège, selon Midi Libre.

    • 15:53

      Premiers tirs de lacrymo et de LBD à Nantes.

      À Nantes, 400 manifestants se sont élancés vers 14h00, pour une manifestation en périphérie de la ville, sur une zone commerciale, a constaté une journaliste de l'AFP. De premiers tirs de lacrymo et de LBD ont eu lieu vers 14h30 quand les gendarmes ont voulu faire reculer les manifestants qui refusaient d'obtempérer.

    • 15:49

      Un important dispositif des forces de l’ordre bloque l’accès au Sacré-Cœur.

      L’acte 19 de la mobilisation des Gilets jaunes
      © Sputnik .
    • 15:33

      Premiers incidents à Lyon.

      Les forces de l'ordre ont fait un usage massif de gaz lacrymogènes peu après le départ du cortège à 14h de la place Bellecour, qui selon Le Progrès a été «asphyxiée». Le journaliste du média régional fait état de plusieurs centaines de manifestants.

      Des individus font usage de cacatov en direction des forces de l'ordre, selon un journaliste de Lyon Mag.

    • 15:03

      Forte mobilisation à Montpellier où la manifestation se déroule pour l'instant dans une ambiance bon enfant.

    • 15:01

      À Paris, le cortège s’approche du Sacré-Cœur dans le calme.

      L’acte 19 de la mobilisation des Gilets jaunes
      © Sputnik .
    • 14:58

      La situation se tend à Toulouse. Les forces de l’ordre ont tiré des gaz lacrymogènes rue de Metz.

      Selon une source policière citée par La Dépêche du Midi, une première estimation fait état de 3.000 manifestants rassemblés à Toulouse vers 15h. Les premiers heurts sont survenus assez rapidement, la police ayant lancé des lacrymogènes rue de Metz.

    • 14:34

      À Bordeaux, plusieurs centaines de Gilets jaunes défilent dans le centre-ville scandant «Macron démission».

    • 14:23

      Des centaines de Gilets jaunes mobilisés à Toulouse où les autorités ont interdit de manifester place du Capitole. Un important dispositif des forces de l'ordre est déployé.

    • 14:16
    • 14:05

      Vers 14h, 51 personnes ont été interpellées à Paris, selon la préfecture de police. 29 manifestants ont été verbalisés.

    • 13:48

      À Denfert-Rochereau, à Paris, des Gilets jaunes conspuent les forces de l’ordre et les poussent à quitter les lieux.

      À Denfert-Rochereau (Paris), des Gilets jaunes conspuent les forces de l’ordre et les poussent à quitter les lieux

      Acte 19: huée par la foule, la police quitte la place Denfert-Rochereau à Paris (vidéo)

      Alors que l’acte 19 des Gilets jaunes bat son plein, la tension commence à se faire ressentir sur la place Denfert-Rochereau, où une voiture de police a quitté les lieux face à la masse des manifestants.
      En savoir plus
    • 13:22

      Éric Drouet a été verbalisé à Paris, selon LCI.

      Éric Drouet, figure des Gilets jaunes s'est fait verbaliser à Paris après avoir été contrôlé au niveau des Halles, selon LCI.

    • 13:16

      Malgré l'interdiction de manifester en centre-ville, des centaines de personnes sont rassemblées à Rouen.

    • 13:07

      Environ 200 Gilets jaunes marchent avec Priscillia Ludosky dans la métropole lilloise.

      Environ 200 Gilets jaunes ont marché une quinzaine de kilomètres samedi matin entre Tourcoing et Lille, dans le calme, rejoints en milieu de cortège par l'une des figures du mouvement Priscillia Ludosky, ont constaté des journalistes de l'AFP.

      «Grâce aux ancêtres des gilets jaunes vous avez: semaine de 40h, congés payés, sécu+allocs», «abrogation du CICE», «infirmière en colère» pouvait-on lire parmi les innombrables messages écrits sur les gilets et banderoles.

    • 12:58

      Nicole Belloubet promet d’être «sans merci avec les casseurs».

      «Quand des casseurs vous agressent, vous attaquent, la France est avec vous», a lancé la Garde des Sceaux à l'adresse notamment des policiers, gendarmes et CRS déployés dans la cour de la caserne.

      «Nous serons sans merci pour les casseurs (....) Ce que veulent ces gens, ce n'est pas le dialogue, leur seule revendication c'est la violence», a-t-elle ajouté.

      «Les manifestants pacifiques doivent prendre leurs distances» avec ces fauteurs de trouble, a-t-elle aussi préconisé.

      Nicole Belloubet

      «Nous serons sans merci avec les casseurs»: Nicole Belloubet reçoit une volée sur le Net

      Nicole Belloubet s’est engagée samedi à être «sans merci avec les casseurs» lors de l'acte 19 des Gilets jaunes, dans un discours prononcé en marge de la commémoration des attentats djihadistes ayant fait quatre morts dans l'Aude le 23 mars 2018. Ses propos n’ont pas tardé à déclencher une polémique sur les réseaux sociaux.
      En savoir plus
    • 12:55

      Le cortège des Gilets jaunes doit s’élancer à 13h de la place Denfert-Rochereau en direction du Sacré Cœur.

    • 12:34

      La préfecture des Alpes Maritimes a fait état de six interpellations depuis le matin dans le cadre de l'interdiction de manifester à Nice, où elle a mis en place un périmètre d'interdiction de manifestations et de rassemblements très étendu.

    • 12:31

      Quelques centaines de Gilets jaunes étaient réunis vers 12h30 place Denfert-Rochereau.

      L’acte 19 de la mobilisation des Gilets jaunes
      © Sputnik .
    • 12:22

      La situation est tendue depuis ce matin à Nice où quelques dizaines de Gilets jaunes ont bravé l'interdiction de manifester sur la place Garibaldi. Une femme âgée a été sérieusement blessée dans le mouvement de foule provoqué par l'évacuation de la place.

      Place Garibaldi, Nice

      Acte 19 des Gilets jaunes: une femme âgée blessée sérieusement à Nice (images)

      20 personnes ont été interpellées ce samedi 23 mars lors de la manifestation des Gilets jaunes à Nice, interdite par le préfet des Alpes-Maritimes. Selon la presse locale, une femme âgée a été blessée dans le mouvement de foule provoqué par l'évacuation de la Place Garibaldi par les CRS.
      En savoir plus
    • 12:18

      Près de 6.000 forces de l’ordre, des canons à eau, des blindés et un bon nombre de véhicules de gendarmerie sont déployés depuis ce matin à Paris.

      L’acte 19 de la mobilisation des Gilets jaunes

      Acte 19. Voici à quoi ressemble le dispositif déployé sur les Champs-Élysées (photos)

      Près de 6.000 forces de l’ordre, des canons à eau, des blindés et un bon nombre de véhicules de gendarmerie… Après les dégradations du week-end dernier, les Champs-Élysées s’apprêtent à vivre un acte 19 sous haute surveillance.
      En savoir plus
    En direct
    Sentinelle, drones, LBD... L'acte 19 des Gilets jaunes sous étroite surveillance à Paris
    +
    Dossier:
    Mouvement des Gilets jaunes après 18 semaines de mobilisation (102)
    Tags:
    gilets jaunes, manifestation, opération Sentinelle, Paris
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik