Ecoutez Radio Sputnik
    Gilets jaunes à Nice

    La septuagénaire blessée ce samedi à Nice «est dans le coma», selon son avocat

    © AFP 2019 Valery HACHE
    France
    URL courte
    Mouvement des Gilets jaunes après 18 semaines de mobilisation (100)
    421179

    La Niçoise blessée pendant la manifestation des Gilets jaunes, est dans le coma, a déclaré ce dimanche matin son avocat Arié Alimi. Il a aussi indiqué sur franceinfo qu'une «plainte était déposée par sa famille».

    Geneviève Legay, la femme âgée blessée à Nice samedi lors d'un rassemblement de Gilets jaunes, est «aujourd'hui dans un état extrêmement grave», a déclaré dimanche 24 mars Arié Alimi, avocat et membre de la Ligue des droits de l'Homme, invité de franceinfo. 

    Selon lui, Mme Legay est «dans le coma».

    Il a aussi indiqué «qu'une plainte était déposée par sa famille pour violence volontaire en réunion avec arme par personne dépositaire de l'autorité publique et sur personne vulnérable».

    Pourtant, une des filles de la septuagénaire a assuré à France Bleu Azur que sa mère n'était pas dans le coma, contrairement à ce qu'a avancé l'avocat.

    Lors de la manifestation des Gilets jaunes à Nice, interdite par les autorités, la femme âgée a été blessée sérieusement près de la place Garibaldi. Comme l'indique la presse locale, elle est tombée lors d'une charge des forces de l'ordre. Sérieusement blessée à la tête, elle a été transportée aux urgences de l'hôpital Pasteur. L'image a fait le tour des réseaux sociaux.

    Dossier:
    Mouvement des Gilets jaunes après 18 semaines de mobilisation (100)

    Lire aussi:

    La police nomme la cause la plus probable de l’incendie de Notre-Dame de Paris, d'après AP
    Une photo de Sputnik prise à Notre-Dame cause une avalanche internationale de fake news
    La France enverra des chars et des militaires vers la frontière russe
    Tags:
    femme, gilets jaunes, coma, Franceinfo, Ligue des droits de l'Homme (LDH), Nice, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik