Ecoutez Radio Sputnik
    Acte 18: les Gilets jaunes défilent à Paris, le 16 mars 2019 (archives)

    Gilets jaunes: la FFA estime les dégâts à 200 millions d’euros

    © Sputnik .
    France
    URL courte
    9116

    Le décompte des coûts des dégâts commis lors des manifestations des Gilets jaunes depuis le début du mouvement et jusqu’à l’acte 18 de la mobilisation, qui a été marqué par des violences et des actes de vandalisme, s’élève à 200 millions d’euros, a fait savoir la Fédération française de l'assurance.

    Le coût des dégâts commis depuis le début de la mobilisation des Gilets jaunes et jusqu'à l'acte 18 qui s'élève à 200 millions d'euros, selon les données fournies ce mardi par la Fédération française de l'assurance (FFA).

    Pour rappel, l'avant-dernière mobilisation des Gilets jaunes a eu lieu le 16 mars et a été marquée par des actes de vandalisme, notamment à Paris où des véhicules et certains établissements, dont le célèbre restaurant Fouquet's, ont été incendiés, et des commerces situés sur les Champs-Élysées vandalisés ou pillés.

    La FFA a informé lors de la présentation des résultats annuels du secteur de l'assurance que 25 millions d'euros sont consacrés à l'indemnisation de voitures et d'habitations, quant aux 175 autres millions d'euros, ils ont déjà été versés aux entreprises pour indemniser les dégradations et les pertes d'exploitation subies.

    Auparavant, le ministre français de l'Économie et des Finances Bruno Le Maire avait annoncé que sans compter les dégâts du samedi 16 mars, le coût des dégradations lors des manifestations des Gilets jaunes s'élevait à quelque 170 millions d'euros.

    Lire aussi:

    Les jus de fruits 100% naturels présentent un danger mortel, révèlent des médecins français
    L'emplacement secret d'armes nucléaires US en Europe dévoilé par hasard
    La recherche porno la plus effectuée en France provoque une polémique raciste
    Tags:
    assurance, économie, résultats, coûts, estimations, préjudice, gilets jaunes, manifestation, Paris, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik