France
URL courte
335514
S'abonner

L’homme abattu de cinq balles sur un parking en Haute-Savoie, jeudi 21 mars, était un ancien agent des services secrets français et avait été mis en examen en septembre pour avoir projeté d’assassiner un opposant au Président congolais.

Daniel Forestier, un ex-agent de la direction générale de la sécurité extérieure (DGSE), a été retrouvé mort le 21 mars à côté d'un véhicule stationné sur un parking isolé de la commune de Ballaison (entre Genève et Thonon-les-Bains), relate le Monde.

L'homme, âgé de 58 ans, a été abattu de cinq balles tirées dans le thorax et la tête, relèvent les premières conclusions de l'autopsie. L'enquête a été transférée à la Juridiction interrégionale spécialisée de Lyon (JIRS).

Le parquet de Thonon-les-Bains estime qu'il s'agit d'un règlement de comptes exécuté par des professionnels. Il a ainsi ouvert une enquête pour des chefs d'«assassinat en bande organisée» et «association de malfaiteurs». Cependant, pour l'instant «aucun élément matériel ne permet de faire le lien entre cet assassinat et l'affaire dans laquelle l'ancien agent était impliqué», précise le média.

Daniel Forestier avait ainsi été mis en examen pour «participation à une association de malfaiteurs» et «détention d'explosif», le 12 septembre 2018 à Lyon. Il avait été soupçonné d'être impliqué dans le projet d'assassinat de Ferdinand Mbaou, un opposant au Président congolais.

Daniel Forestier était également conseiller municipal à Lucinges. Il avait démissionné de son poste en septembre 2018 sans donner d'explications précises au maire de la localité, Jean-Luc Soulat.

«Daniel Forestier était quelqu'un de très intégré et très impliqué dans le village», a déploré M. Soulat, cité par France Bleu Pays de Savoie.

Lire aussi:

La Chine met-elle sur pied une invincible armada? - vidéo
Une journaliste d’Al Jazeera en direct près d’une tour à Gaza au moment où deux bombes la ciblent – vidéo
La police militaire russe arrête un convoi de blindés US dans le nord-est de la Syrie
Une partie des autotests distribués par l’Éducation nationale affiche des indications contraires
Tags:
place de parking, meurtre, enquête, DGSE, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook