France
URL courte
11248
S'abonner

Invité mardi matin sur RTL, le ministre des Comptes publics, Gérald Darmanin, a estimé que les exportations de la France avaient «été supérieures aux importations en 2018». Cependant, les faits démontrent le contraire, comme le constate l’AFP factuel.

Louant la politique économique d'Emmanuel Macron, «qui fonctionne et fonctionne bien», Gérald Darmanin, ministre français des Comptes publics, a affirmé que les exportations françaises avaient «été supérieures aux importations en 2018». Cette annonce s'avère pourtant être fausse si l'on consulte plus attentivement les faits, comme le démontre l'AFP factuel.

M. Darmanin a ainsi énuméré une série d'indicateurs économiques, dont un déficit public en recul en 2018 ou une croissance plus dynamique que prévu. Contrairement à ces affirmations, le déficit de la France s'est creusé de 2,1 milliards d'euros à 59,9 milliards en 2018 à cause de la remontée des cours du pétrole, comme l'ont fait savoir début février les douanes.

En outre, selon la Banque de France, la balance des paiements, dont les échanges de services, enregistre pour sa part un déficit de 16,8 milliards d'euros en 2018, contre 13,1 milliards en 2017.

D'après les chiffres annoncés par l'Insee mardi, les exportations en 2018 ont quand même progressé de 3,3%, soit à un rythme deux fois et demi supérieur aux importations (+1,3%). Il est ainsi faux d'affirmer que les exportations ont été «supérieures aux importations» en 2018 en France, puisque c'est la progression en elle-même de ces exportations qui a été supérieure à celle des importations.

Lire aussi:

Vol «d’enfer» entre le Maroc et la Belgique: les passagers hurlent et prient en pleine tempête – vidéo
Un grand requin blanc surgit devant un bateau de pêcheurs, le capitaine «choqué» – vidéo
Ce métal sept fois plus cher que l’or est menacé par les voitures électriques
Tags:
déficit, exportations, importations, Gérald Darmanin, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook