Ecoutez Radio Sputnik
    Pape François

    Le pape désavoué par deux tiers des Français en raison de la pédophilie dans l’Église

    © REUTERS / Max Rossi
    France
    URL courte
    1292

    65% des Français se disent mécontents de la réaction du pape François face aux récentes affaires de pédophilie et d’agressions sexuelles au sein de l’Église catholique.

    Pour presque deux tiers des Français, le pape François gère mal la crise des abus sexuels dans l’Église catholique, révèle un sondage Odoxa pour Témoignage chrétien publié mercredi.

    Au total, 83% des personnes interrogées sont d’avis que les «affaires de pédophilie et d’agressions sexuelles constituent une des crises les plus graves que l’Église» ait traversée. Dans le même temps, 56% des sondés indiquent avoir une «mauvaise opinion» de l’Église catholique (contre 32% en octobre 2010), et 69% avouent que les récents scandales ont changé leur regard sur les évêques et les prêtres de France.

    L’étude a été réalisée après le refus par le pape François de la démission du cardinal Philippe Barbarin, condamné à six mois de prison avec sursis pour non-dénonciation des abus sexuels d’un prêtre. Face à la crise, 65% des Français estiment que le pape gère «mal» la situation contre 34% qui jugent qu’il la gère «bien».

    Interrogés sur des moyens possibles de remédier à la situation, 85% des Français se prononcent pour le mariage des prêtres, et 78% d’entre eux plaident pour l’ordination des femmes. En outre, pour 57% des sondés, il faut donner moins de pouvoir aux ecclésiastiques.

    Le sondage a été réalisé les 20 et 21 mars, à partir d'un échantillon de 1.001 Français représentatif de la population âgée de 18 ans et plus.

    Lire aussi:

    Un jeune homme tué au fusil-mitrailleur en pleine rue dans le centre de Paris – images
    La France s'exprime sur la saisie d'un navire britannique par l'Iran
    Une vidéo du pétrolier britannique Stena Impero arraisonné par l'Iran mise en ligne
    Tags:
    abus, prêtre, agressions sexuelles, pédophilie, sondage, Église catholique, Philippe Barbarin, Pape François, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik