France
URL courte
14202
S'abonner

Dans une interview accordée au Figaro, Bruno Le Maire a déclaré que, «face aux États-Unis et la Chine, l’Europe doit s'affirmer comme une puissance souveraine» et qu’avec cette dernière, «la France veut être leader» et ne pas «subir».

Se rendant compte qu'aujourd'hui les États-Unis sont devenus un «partenaire difficile», la France insiste sur sa souveraineté sur la scène politique et technologique, a déclaré, dans une interview accordée au Figaro, le ministre de l'Économie, Bruno Le Maire.

«Que l'on parle de la Chine ou des États-Unis, nous vivons un moment de bascule historique: notre souveraineté politique dépend de notre souveraineté technologique. La France refuse de subir. Avec l'Europe, elle veut être leader», a tenu à souligner M.Le Maire.

Ainsi, afin de répondre aux défis lancés par les États-Unis et la Chine dans le domaine économique, l'Europe doit créer ses propres projets ambitieux, a poursuivi le ministre français:

«L'unité européenne et l'affirmation de la souveraineté de notre continent: voilà l'enjeu des élections européennes. […] Ce doit être un projet d'investissement dans les technologies de rupture, de défense de nos intérêts et de nos valeurs, de lutte contre le réchauffement climatique, et d'affirmation du multilatéralisme.»

Le ministre français a également fait savoir que la France refusait «toutes les mesures d'extraterritorialité» de ses partenaires américains.

Et de rajouter que Paris souhaite aussi «contrer le cloud act», parce qu'il n'est pas acceptable qu'une administration américaine puisse récupérer […] les données de n'importe quelle entreprise française ou européenne, au nom des intérêts supérieurs américains, sans même que l'entreprise concernée soit alertée».

«L'Europe prend conscience que notre allié américain est aujourd'hui un partenaire plus difficile, tandis que le géant chinois s'affirme. Il est temps, c'est vrai, que l'Europe s'affirme comme une puissance indépendante et souveraine, en investissant et en protégeant ses technologies», a d'ailleurs fait remarquer M.Le Maire.

Nathalie Loiseau, tête de liste de La République En Marche pour les élections européennes, a déclaré jeudi que la France ne devait signer aucun accord commercial avec les États-Unis suite à leur retrait de l'accord de Paris sur le climat.

Dans une interview accordée le 6 novembre à la radio Europe 1, Emmanuel Macron s'était déclaré favorable à la création d'une «vraie armée européenne» indépendante des États-Unis, y compris pour garantir la cybersécurité de l'Europe. Cette idée avait été reprise plus tard par la chancelière Angela Merkel. Entre-temps, Donald Trump avait qualifié d'«insultante» l'idée du Président français et proposé aux Européens de payer leur part à l'Otan, largement subventionnée par Washington.

Lire aussi:

Deux policiers US poussent un homme de 75 ans qui finit en sang sur le trottoir – vidéo choc
Trois des quatre auteurs de l'étude du Lancet sur l’hydroxychloroquine se rétractent
Juan Guaido réfugié dans la résidence de France à Caracas? Paris répond
Linda Kebbab, policière insultée: «je ne suis pas une indigène, je suis Française!»
Tags:
souveraineté, Bruno Le Maire, Emmanuel Macron, Chine, France, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook