Ecoutez Radio Sputnik
    Pôle emploi

    La ministre du Travail a-t-elle à son tour lancé une fake news?

    © AP Photo / Claude Paris
    France
    URL courte
    4180

    Après que le ministre Gérald Darmanin a lancé une fausse information sur l’économie française, la ministre du Travail semble à son tour être concernée. Pour Muriel Pénicaud, 20% des chômeurs touchent une allocation supérieure à leur salaire. Mais un rapport de l'Unédic dément cette information, précisant que cela concerne 4% des allocataires.

    Dans un rapport de quatre pages, rendu public ce mercredi 27 mars, l'Unédic, organisme paritaire assurant la gestion de l'assurance chômage, remet en cause les chiffres du gouvernement sur les allocations des chômeurs «supérieures» à leur précédent salaire, écrit Le Monde.

    Un chômeur sur cinq, soit 20% des allocataires, touche plus que son précédent salaire, a annoncé fin février Muriel Pénicaud lors d'une conférence de presse conjointe avec Édouard Philippe sur la suite de la réforme de l'assurance chômage.

    D'après l'Unédic, ce sont surtout les personnes ayant travaillé «moins de 25% de l'année précédant leur ouverture de droit» qui ont touché des prestations sociales supérieures à leur salaire antérieur. Or, l'organisme avance un chiffre plus faible de chômeurs qui touchant effectivement une allocation supérieure à leur salaire mensuel moyen: 4%.

    «Précision importante: le cas de figure d'un demandeur d'emploi gagnant mieux sa vie au chômage peut se retrouver dans les catégories qui ont travaillé plus que 25 % des douze mois écoulés, mais "c'est rare"», indique l'Unédic, en réponse à une question du Monde.

    Louant la politique économique d'Emmanuel Macron, «qui fonctionne et fonctionne bien», Gérald Darmanin, ministre français des Comptes publics, a affirmé que les exportations françaises avaient «été supérieures aux importations en 2018». Cette assertion s'avère pourtant être fausse si l'on consulte plus attentivement les faits, comme l'a démontré l'AFP factuel.

    Tags:
    chômage, Édouard Philippe, Muriel Pénicaud, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik