Ecoutez Radio Sputnik
    Femme

    Violée pendant des années par son père, une jeune Française trouve comment se venger

    CC0 / Pixabay
    France
    URL courte
    441716
    S'abonner

    Une jeune fille a été régulièrement violée par son père depuis ses dix ans. Comme sa famille ne la croyait pas, elle a subi deux ans d’agressions sexuelles jusqu’au jour où elle a enregistré son paternel, mettant ainsi fin aux actes de viol. Elle a été entendue jeudi par la Cour d’Assises du Nord, en France.

    Âgée de 15 ans, cette adolescente a été saluée jeudi par l'avocat général de la Cour d'Assises du Nord pour son courage et son intelligence qui lui ont permis d'arrêter les viols répétés commis par son père, lit-on dans un article de la Voix du Nord.

    Tout a commencé lorsque la fillette n'avait que dix ans. À cette époque, son père l'a violée pour la première fois. Les agressions sexuelles ont continué après, tout au long de deux années consécutives.

    «Un samedi sur deux, quand maman ne faisait pas les courses avec moi. Mais avec ma sœur […]. Elle serrait les dents et fermait les yeux», a témoigné au tribunal un policier en charge de l'enquête.

    À l'âge de 13 ans, la victime en a parlé à d'autres membres de sa famille mais son aveu n'a pas été pris au sérieux, le père réfutant toute accusation.

    «C'est quand il m'a étranglée car je n'avais pas voulu regarder un film avec lui. Ça m'a fait peur donc j'ai décidé de parler», a raconté l'adolescente à la Cour d'Assises.

    C'est alors qu'elle a pris la décision d'obtenir les preuves des agressions qu'elle subissait.

    Durant un trajet en voiture en tête-à-tête, elle a enregistré une discussion avec son paternel qui ne se doutait de rien à ce moment-là. Puis elle a montré la preuve à d'autres membres de la famille, le père ayant avoué avoir régulièrement commis des viols.

    Ensuite, la jeune fille a raconté l'histoire à une infirmière scolaire qui a alerté la police. Une enquête criminelle a été ouverte.

    Tags:
    père, viol, fille, famille, enfants, agression, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik