Ecoutez Radio Sputnik
    La police française (image d'illustration)

    #JusticePourAnge: vive réaction à la mort suspecte d’un homme contrôlé par la police

    © REUTERS / Charles Platiau
    France
    URL courte
    24155

    Un homme de 31 ans s’est fait contrôler à Paris et, positif au test d'alcoolémie, aurait ingéré une substance non identifiée. Transporté à l'hôpital, il y est décédé deux jours plus tard, tandis que sa famille restait dans le flou presque tout ce temps. L’histoire a suscité une vive réaction sur Twitter où le hashtag #JusticePourAnge a émergé.

    La mort d'un homme de 31 ans à Paris a mobilisé de nombreux internautes, dont des hommes politiques et des artistes, autour du mot d'ordre #JusticePourAnge. Celui-ci appelle à élucider le sort de ce jeune Congolais, Ange Dibenesha, hospitalisé jeudi mais dont la famille n'a été prévenue que tardivement.

    Comme l'indiquent les médias se référant aux déclarations de la préfecture de police, l'homme, se trouvant au volant d'une BMW a été contrôlé sur le périphérique du côté de la porte d'Italie par une équipe de la direction de l'ordre public et de la circulation (DOPC), dans la nuit de mercredi à jeudi.

    Lors de ce contrôle, il s'est avéré que le conducteur avait déjà vu son permis de conduire annulé et était de surcroît en état d'ébriété. Les motards ayant procédé au contrôle ont alors appelé un véhicule pour transporter l'interpellé. C'est à ce moment-là qu'Ange Dibenesha, d'après la préfecture, a ingéré une substance non identifiée qu'il avait sur lui. Après cela, il s'est mis à convulser et a, dans cet état, été transporté à l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière.

    Le parquet de Paris a alors ouvert une enquête pour «usage et détention de stupéfiants», mais samedi soir, Ange Dibenesha est décédé à l'hôpital.

    Sur Tweeter on réclame la justice

    Les internautes se sont mobilisés sur les réseaux sociaux, en réaction à une vidéo de la mère du jeune homme qui demandait de l'aide pour comprendre ce qu'il s'était passé.

    «Aidez-moi à comprendre. […] Mon fils a été emmené depuis mercredi et ce n'est que vendredi que nous avons été informés. […] Il est en arrêt cardiaque. Les médecins veulent le débrancher. Aider nous à connaître la vérité», a-t-elle déclaré, dans une vidéo qui a multiplié les vues.

    Parmi les internautes qui se posent les mêmes questions dans une tentative de comprendre ce qu'il s'est passé en réalité lors de ce contrôle routier, on retrouve les voix d'hommes politiques et d'artistes qui exigent à l'unisson #JusticePourAnge.

    Lire aussi:

    Un joueur de rugby demande la nationalité française à Macron, voici la réponse du Président (vidéo)
    Sur une vidéo devenue virale, des forces de l'ordre gazent les clients d'un café lors de l’acte 31
    Macron et Castaner visés par une plainte à la Cour pénale internationale pour «crime contre l’humanité» (vidéo)
    Tags:
    contrôle, hôpital, enquête, morts, mort cérébrale, police, justice, Paris, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik