Ecoutez Radio Sputnik
    Euro

    Pour les européennes, Mélenchon appelle les Français à «prêter de l’argent» aux Insoumis

    CC0 / Alexas_Fotos
    France
    URL courte
    151026
    S'abonner

    Afin de financer la campagne du parti La France insoumise pour les élections européennes, Jean-Luc Mélenchon appelle aux dons ses électeurs et ses sympathisants. Lundi matin, cet appel a déjà permis aux Insoumis de collecter plus de 300.000 euros.

    Soulignant que «le financement des campagnes électorales est un enjeu démocratique», La France insoumise a lancé ce 31 mars une «campagne d'emprunt populaire» auprès des Français afin de financer la campagne du parti aux élections européennes.

    «Être présent dans cette élection ça demande de l'argent, beaucoup d'argent», justifie Jean-Luc Mélenchon dans une vidéo publiée sur Youtube. «Je vous appelle si vous en avez les moyens, à nous prêter de l'argent», car, selon lui, son parti n'a pas «les prêts bancaires suffisants pour couvrir le coût total» de la campagne.

    Baptisé «Finactions» et accessible à l'adresse finactions.fr, l'outil permet de participer à cet «emprunt populaire» à partir de 400 euros ou de faire un don au mouvement. Sur le site, les prêteurs peuvent remplir un formulaire d'emprunt, avant signature et transfert de la somme par carte bancaire ou chèque.

    L'objectif est de «collecter plusieurs centaines de milliers d'euros», précise le parti dans un communiqué, qui indique par ailleurs que «le remboursement s'effectuera dans un délai maximum de 12 mois sans intérêts».

    Selon les premiers chiffres ce lundi matin, ce nouvel outil a déjà permis aux Insoumis de collecter plus de 300.000 euros.

    Dans un dernier sondage Elabe diffusé mercredi, LFI arrive en cinquième position des intentions de vote (avec 7,5%), après LREM (22,5%), lequel est au coude à coude avec le Rassemblement national (22%), suivi de Les Républicains (14%), EELV (9%), et ce en l'absence d'une liste de Gilets jaunes.

    Tags:
    financement, emprunts, élections européennes 2019, Jean-Luc Mélenchon, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik