France
URL courte
Grand débat national en France (2019) (54)
16144
S'abonner

Le Grand débat «n'est pas l'occasion de renier ce que nous sommes», estime Emmanuel Macron, cité par la nouvelle porte-parole du gouvernement, Sibeth Ndiaye. Elle a ajouté que le Président avait promis des «mesures concrètes».

Le Président de la République française été «très insistant» sur le fait que le Grand débat national, lancé l’année dernière pour répondre au mouvement des Gilets jaunes, ne devait pas mener l'exécutif à se «renier», a indiqué ce lundi la nouvelle porte-parole du gouvernement, Sibeth Ndiaye.

«Ce débat n'est pas l'occasion de renier ce que nous sommes» mais il conviendra «d'étudier avec beaucoup de considération l'ensemble des propositions qui émergent», a-t-il notamment dit d’après celle qui avait jusque-là occupé le poste de conseillère presse et communication de l’Élysée.

«À l'issue du Grand débat, nous pouvons renouveler le projet national en nous appuyant sur des mesures concrètes» qui seront «détaillées dans les semaines à venir», a ajouté Emmanuel Macron, toujours cité par Sibeth Ndiaye.

En outre, selon la porte-parole du gouvernement, «tout est sur la table et rien n'est décidé» et il sera d'abord établi un «diagnostic» la semaine prochaine avec une prise de parole des ministres. Elle n'a toutefois pas confirmé qu'Emmanuel Macron interviendrait mi-avril pour des annonces.

D'après des sources proches de l'exécutif auxquelles se réfère l'AFP, Emmanuel Macron, qui termine son tour de France des régions jeudi en Corse, pourrait choisir de reporter à l'été la prise de décisions.

Dossier:
Grand débat national en France (2019) (54)

Lire aussi:

Arrêtés en possession d’armes, deux agents de la DGSE mis en examen à Paris pour un projet de meurtre
Voici pourquoi il vaut mieux poser votre smartphone l'écran vers le bas
Elon Musk déclare que les extraterrestres ont bâti les pyramides, l’Égypte lui répond
Tags:
grand débat, gilets jaunes, Sibeth Ndiaye, Emmanuel Macron, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook