France
URL courte
110
S'abonner

Le constructeur aéronautique Airbus a perdu son titre d’entreprise la plus attractive aux yeux des Français, révèle l’étude de la société de conseil Randstad. Désormais, c’est Naval Groupe qui détient la palme. Le groupe industriel français est suivi par LVMH et bioMérieux.

Le groupe industriel Naval Group a été désigné comme l'entreprise préférée des Français par la société de conseil dans le domaine des ressources humaines Randstad. Selon le rapport «Randstad Employer Brand Research 2019», 56% des personnes interrogées souhaiteraient travailler pour cette entreprise. Elle a ainsi gagné six places par rapport à l'an dernier.

Randstad explique le succès de Naval Group par un regain de notoriété grâce à la signature d'un contrat avec l'Australie pour la construction de 12 sous-marins.

Se placent également sur le podium LVMH (55,7%) et bioMérieux (55,1%).

«Ces trois fleurons ont compris l'importance de la marque employeur comme levier majeur de compétitivité à long terme», explique François Béharel, président du groupe Randstad en France.

Le leader de l'année dernière, Airbus, a été relégué en quatrième place. L'aéronautique reste toutefois un secteur attractif pour les Français, la moitié des personnes interrogées déclarant vouloir travailler dans ce domaine.

En ce qui concerne les critères qui poussent les Français à choisir une entreprise plutôt qu'une autre, le niveau de rémunération a été mentionné par la majorité des sondés (62%).

Depuis 10 ans, l'étude «Randstad Employer Brand Research» mesure l'attractivité des entreprises aux yeux des candidats. Cette année, elle a été réalisée sur un échantillon de 9.893 personnes âgées de 18 à 65 ans.

Lire aussi:

Elle promène son chien et tombe sur une créature mi crocodile mi poisson - photos
Des djihadistes français se filment en plein combat à Idlib contre l’armée syrienne – vidéo
Trois membres du personnel hospitalier de Paris testés positifs au coronavirus
Tags:
employés, salaire, Naval group, LVMH, Airbus Group, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook