France
URL courte
16821
S'abonner

Une transgenre a été prise à partie verbalement, puis frappée, par plusieurs participants à la manifestation à Paris réclamant la démission du Président algérien Abdelaziz Bouteflika, comme le montre une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux. Une enquête a été ouverte, rapportent des médias français.

Lors d'un rassemblement contre la présidence d'Abdelaziz Bouteflika qui a eu lieu le 31 mars place de la République à Paris, une femme transgenre a été victime d'une agression verbale et physique. Une vidéo montrant le déroulement des faits a été relayée sur les réseaux sociaux.

​Sur cette vidéo, il est possible de voir la femme sortir du métro, puis être prise à partie par plusieurs individus. Elle décide toutefois d'avancer mais reçoit des coups de la part de nombreuses personnes. Des agents du Groupe de protection et de sécurisation des réseaux RATP (GPSR) interviennent pour venir en aide à la femme.

Le parquet de Paris a ouvert une enquête pour «violences commises à raison de l'orientation sexuelle et de l'identité de genre», a précisé une source judiciaire à l'AFP, ajoutant qu'une personne avait été placée en garde à vue avant d'être relâchée.

D'après l'association SOS Homophobie, contactée par la victime ce mardi, cette dernière affirme avoir aussi été victime d'une agression sexuelle.

Lire aussi:

Un scientifique nucléaire iranien de haut rang mort suite à une «attaque terroriste»
Comment les policiers ont justifié les coups portés sur le producteur de musique à Paris
Elle lui envoie 3.000 mails, pensant qu’il l’aime: elle finit en garde à vue
Des soldats azerbaïdjanais vandalisent des sépultures arméniennes à leur arrivée au Haut-Karabakh – vidéos
Tags:
victimes, frappes, agression, transgenre, Paris, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook