Ecoutez Radio Sputnik
    Croix gammée à Lyon

    Croix gammées et inscriptions racistes à Lyon la veille de l'hommage d'Izieu

    © AFP 2019 JEFF PACHOUD
    France
    URL courte
    1066

    Des inscriptions racistes et des croix gammées ont été peintes à Lyon la veille de la commémoration de la tragédie d'Izieu de 1944, lorsque 44 enfants juifs ont été arrêtés pour être exterminés à Auschwitz.

    Des inconnus ont inscrit des tags racistes et des croix gammées sur des devantures de magasins de l'avenue Berthelot à Lyon, a fait savoir ce vendredi 5 avril le magazine Lyon Capitale.

    ​La Ligue internationale contre le racisme et l'antisémitisme a annoncé sur son compte Twitter qu'elle allait déposer une plainte.

    ​«La LICRA dépose plainte et propose aux victimes de les accompagner au plan juridique. Les groupuscules d'extrême droite qui sévissent à Lyon doivent savoir que nous mettrons tout en œuvre pour dissoudre leurs mouvements et les faire condamner devant les tribunaux», a martelé la Ligue.

    ​​

    Présente à Lyon, la ministre de la Santé, Agnès Buzyn, et Gérard Collomb, maire de Lyon, mais aussi Pascal Mailhos, préfet de région, se sont rendus sur place pour condamner ces actes «insupportables».

    ​​M.Collomb a dénoncé «une provocation à la veille de l'hommage d'Izieu». Le 6 avril 1944, 44 enfants juifs et leurs moniteurs ont été arrêtés à Izieu, commune située entre Lyon et Chambéry, à la suite d'une rafle de la Gestapo, avant d'être déportés dans le camp de concentration d'Auschwitz où ils ont été exterminés.

    Lire aussi:

    «Nous allons envoyer ces navires US au fond de la mer avec des armes secrètes», promet un général iranien
    La photo de l’homme à l’origine de l’explosion à Lyon publiée
    L'acte 28 se poursuit place de la République à Paris avec des gaz lacrymogènes
    Tags:
    nazisme, croix gammée, racisme, Agnès Buzyn, Gérard Collomb, Lyon, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik