France
URL courte
4215
S'abonner

249 personnes prises en charge, 109 hospitalisées et huit dans un «état d’urgence absolue» sur 24.000 participants - voici le bilan du carnaval étudiant de Caen qui a eu lieu le 4 avril. Les personnes évacuées en urgence absolue auraient pris de l’ecstasy, a indiqué le journal Paris Normandie.

Des princesses, des animaux, des hommes araignée, des soldats impériaux de Star Wars et d'autres innombrables personnages ont défilé le 4 avril à Caen, dans le Calvados. La ville a accueilli 24.000 participants à la 22e édition du carnaval étudiant de Caen, le plus grand carnaval étudiant d'Europe.

​109 personnes ont été hospitalisées à cause d'une consommation excessive d'alcool ou de drogue, selon le bilan de la préfecture cité par le journal Paris Normandie. Huit carnavaliers ont été évacués dans un «état d'urgence absolue».

​D'après la source, 249 personnes ont été prises en charge par les pompiers. Le Parisien a cité la préfecture: «ces 249 personnes ne sont pas blessées mais prises en charge. La nuance est importante car cela tient autant compte d'une petite coupure que de quelqu'un qui a trop bu» et qui peut être hospitalisé suite à un coma éthylique.

Les huit personnes en urgence absolue auraient pris de la MDMA, une drogue de synthèse connue sous le nom d'ecstasy. Selon les informations de Paris Normandie, la préfecture a également signalé un risque lié à la consommation de drogues «non seulement illégales mais dont la production est obscure et aléatoire, le produit peut être vicié et entraîner des conséquences très graves (deux personnes ont dû être intubées au vu de la gravité de leur état)».

Cependant, le nombre de personnes prises en charge cette année est très inférieur au chiffre de l'année 2018, où 368 personnes avaient été prises en charge sur 23.000 participants.

Durant le carnaval, 16 personnes ont été interpellées par la police pour détention et usage de stupéfiants, vols, port d'arme et violences, a annoncé Paris Normandie.

Lire aussi:

Valéry Giscard d'Estaing mort des suites du Covid-19
Une syndicaliste policière s’en prend en direct au patron de BFM TV, accusant la chaîne de «mensonge»
Des passagers maîtrisent un homme avec une crosse dépassant de son sac dans le TER
Tags:
abus, ecstasy, hospitalisation, étudiants, pompiers, alcool, drogue, carnaval, Caen, Calvados, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook