Ecoutez Radio Sputnik
    Jean Lassalle

    Jean Lassalle dénonce un «mépris sans limite» de la patronne de France Télévisions

    © AFP 2019 LIONEL BONAVENTURE/POOL
    France
    URL courte
    36810
    S'abonner

    «Ce qui me navre, Mme Ernotte, c'est que vous puissiez vous octroyer vous-même le droit de choisir ceux qui ont le droit de parler et ceux qui ne l’ont pas», a déploré Jean Lassalle en soulignant le «mépris sans limite» de la présidente de France Télévisions, lit-on dans sa lettre adressée à Delphine Ernotte et postée sur Twitter.

    Pas invité à l'«Émission politique» du 4 avril sur France 2 consacrée aux élections européennes, le député des Pyrénées-Atlantiques et candidat aux élections européennes 2019, Jean Lassalle, a partagé sur son compte Twitter sa lettre adressée à Delphine Ernotte, la président du groupe France Télévisions.

    «Ce qui me navre […] c'est que vous puissiez vous octroyer vous-même […] le droit de m'évincer de la première grande émission consacrée aux élections européennes», a-t-il écrit.

    «De choisir vous-même ceux qui ont le droit de parler et ceux qui ne l'ont pas couvrant ainsi de votre mépris sans limite tant et tant de citoyens de notre pays», a-t-il poursuivi.

    Cette déclaration fait suite à une polémique au niveau juridique lorsque le Conseil d'État a tranché que France 2 était libre de ne pas inviter François Asselineau, Benoît Hamon et Florian Philippot.

    Auparavant, le tribunal administratif de Paris avait ordonné à France Télévisions d'inviter ces trois candidats à l'Émission politique le 4 avril.

    Benoît Hamon, Florian Philippot et François Asselineau contestaient en référé-liberté la décision de France 2 de ne pas les inviter au débat du 4 avril, où étaient invitées les têtes de listes aux élections européennes Manon Aubry (LFI), Jordan Bardella (RN), François-Xavier Bellamy (LR), Nicolas Dupont-Aignan (DLF), Raphaël Glucksmann (liste commune Place publique-PS), Yannick Jadot (EELV) et Nathalie Loiseau (LREM), ainsi que Ian Brossat (PCF) et Jean-Christophe Lagarde (UDI).

    Tags:
    élections européennes, politique, médias, Jean Lassalle, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik