Ecoutez Radio Sputnik
    Des rues de Paris (image d'illustration)

    «Il faut progressivement repousser l’âge de la retraite», selon Valérie Pécresse

    CC BY 2.0 / Hugo Bernard / A fraction of life
    France
    URL courte
    28142
    S'abonner

    L’âge de départ à la retraite devrait être reporté, a soutenu Valérie Pécresse sur le plateau de BFM TV. Sur fond de polémique sur la réforme des retraites, sa déclaration survient suite à la proposition d’Agnès Buzyn de repousser cette limite, alors que les Gilets jaunes réclament le contraire.

    Pendant que les Gilets jaunes réclament la retraite à 60 ans, des avis favorables au recul de l'âge de départ à la retraite ont déjà été émis, par exemple, par Agnès Buzyn, ministre des solidarités et de la santé, ainsi que par Gérard Darmanin, ministre de l'Action et des Comptes publics. La proposition d'allonger l'âge de cotisation a été également soutenue par Valérie Pécresse, présidente du Conseil régional d'Île-de-France, lors de son passage à l'émission BFM politique:

    «Il faut progressivement repousser l'âge de la retraite parce qu'il faudra garantir que les retraités après, ils auront un pouvoir d'achat jusqu'à la fin de leurs jours».

    ​L'élue considère que, dans le cadre de la réforme envisagée par le gouvernement, il peut être difficile de garantir une retraite stable:

    «Si c'est ça, cela veut dire que la retraite à points que nous prépare le gouvernement, ce sera une retraite à points dans laquelle le point pourra changer de valeur et qu'à terme, les retraites baisseront. Et moi je ne m'engagerai pas dans une réforme des retraites dans laquelle je dis aux Français, vous allez cotiser et à la fin, eh bien peut-être, vos retraites baisseront».

    Comme l'espérance de vie progresse selon des études récentes, Mme Pécresse estime que l'État français cache des mesures concernant les conditions d'obtention de la retraite:

    «C'est pour cela qu'il faut arrêter d'arnaquer et d'entourlouper les Français en leur disant qu'on va pouvoir vivre beaucoup plus vieux, beaucoup plus longtemps, qu'on va pouvoir rester chez soi beaucoup plus longtemps aussi, parce qu'on aura une assurance de prévention de la dépendance, qu'on aura des soins à domicile, qu'on pourrait avoir tout ça et qu'en même temps, contrairement à tous nos voisins européens, on pourrait garder la retraite à 62 ans».

    Elle a répondu par l'affirmative à la présentatrice de l'émission Apolline de Malherbe qui lui demandait si elle préférait que les gens «partent à la retraite un peu plus tard mais qu'au moins ils aient une retraite décente».

    Dans le cadre de sa réforme des retraites, Emmanuel Macron veut mettre en œuvre un système «universel» qui remplacera les 42 régimes différents qui existent aujourd'hui. En cas d'adoption de la loi cette année, le nouveau système entrerait en vigueur au 1er janvier 2025. La première génération concernée serait celle née en 1963.

    Tags:
    réforme des retraites, pouvoir d'achat, espérance de vie, Agnès Buzyn, Gérard Darmanin, Valérie Pécresse, Emmanuel Macron, Île-de-France, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik