France
URL courte
13165
S'abonner

Carlos Ghosn a été officiellement révoqué de son poste de PDG de Renault-Nissan. Cette décision a été prise lundi lors de l’assemblée générale extraordinaire de Nissan.

Les actionnaires de Nissan, réunis lundi à Tokyo, ont voté la révocation du mandat d'administrateur de Carlos Ghosn qui se trouve actuellement en prison.

La direction du constructeur s'était empressée de le destituer de la présidence juste après son arrestation initiale le 19 novembre, mais il fallait l'aval des actionnaires pour le démettre de son poste d'administrateur.

Cette assemblée générale extraordinaire, qui a duré trois heures, s'est ouverte sur les «regrets» du patron exécutif, Hiroto Saikawa, et une longue révérence d'excuses de l'ensemble de l'équipe, selon la tradition japonaise.

«Il s'est passé quatre mois depuis l'événement de novembre, Nissan est à un moment critique […] pour tirer un trait [sur cet épisode, ndlr] et franchir une nouvelle étape dans la réforme de gouvernance», a lancé M.Saikawa devant près de 4.200 participants, évoquant à plusieurs reprises «un important jalon».

Il a redit son «choc» quand il a pris connaissance des résultats de l'enquête interne de Nissan, qui a mis au jour les malversations présumées, détaillées une nouvelle fois ce lundi.

Lire aussi:

La France enregistre 300.000 nouveaux millionnaires pendant la pandémie
Ex-ambassadeur de France à Moscou: «Joe Biden a très clairement compris le message du Président russe»
«Blancheur de la nourriture française»: Sciences Po s’enfonce toujours plus loin dans la dérive racialiste
Une rixe ultraviolente éclate à Gare de Lyon à Paris sous l’œil de passagers médusés – vidéo choc
Tags:
actionnaires, démission, Carlos Ghosn, Japon, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook