France
URL courte
Grand débat national en France (2019) (54)
22329
S'abonner

Le Premier ministre Edouard Philippe a salué lundi l'investissement des participants au Grand débat destiné à répondre à la crise des Gilets jaunes, en évoquant «un débat démocratique», «loin des violences que d'autres se complaisent à donner».

«Ces réunions ont fait honneur à leurs participants (…), elles ont fait honneur au débat démocratique en étant très loin des exemples de violences que d'autres se complaisent à donner chaque samedi», a déclaré le Premier ministre lors de la clôture de la restitution du Grand débat, dans une allusion claire aux manifestations parfois violentes des Gilets jaunes depuis la mi-novembre.

«Nous avons reconquis des espaces publics dans lesquels il est possible d'échanger avec respect plutôt que s'insulter dans l'anonymat», a ajouté le Premier ministre.

Une forte demande de baisse d'impôts et de justice fiscale, mais aussi de proximité, d'écologie et de santé sont les principales tendances qui se dégagent du Grand débat qui a duré trois mois.

L'exécutif retient du Grand débat qu'il faut «baisser plus vite les impôts» face à une «exaspération fiscale», a affirmé Edouard Philippe.

«La première exigence, c'est en fait une immense exaspération fiscale», a déclaré le Premier ministre lors d'un discours au Grand Palais. Face à «une sorte de tolérance fiscale zéro», «les débats, je le crois, nous indiquent clairement la direction à prendre, nous devons baisser et baisser plus vite les impôts», a-t-il dit.

Au total, 1,5 millions de personnes ont participé directement selon Emmanuelle Wargon, l'une des deux ministres coordinateurs du Grand débat.

Dossier:
Grand débat national en France (2019) (54)

Lire aussi:

Décès d'Olivier Dassault dans le crash de son hélicoptère
Attaque au couteau en pleine journée en Corse, plusieurs blessés
Plusieurs explosions en Guinée équatoriale font des centaines de blessés et de nombreux morts – images
Ayant accusé son professeur Samuel Paty d’islamophobie, une élève avoue avoir menti
Tags:
grand débat, gilets jaunes, impôt, bilan, Edouard Philippe, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook