Ecoutez Radio Sputnik
    marteau

    Le fondateur de la représentation de Donetsk en France mis en examen

    © Sputnik . Andrei Starostin
    France
    URL courte
    9223

    Hubert Fayard, représentant de la République populaire autoproclamée de Donetsk (RPD) à Marseille, a été interpellé et incarcéré dans un centre pénitentiaire des Bouches-du-Rhône. À la veille de l’ouverture du deuxième centre de représentation de la RPD en France, M. Fayard a été accusé de proxénétisme, selon le parquet d’Aix-en-Provence.

    Le représentant de la République populaire autoproclamée de Donetsk (RPD) à Marseille, Hubert Fayard, a été interpellé le 2 avril puis mis en examen et placé en détention provisoire dès le 4 avril, a annoncé Le Monde en se référant au parquet d'Aix-en-Provence.

    Incarcéré au centre pénitentiaire d'Aix-Luynes (Bouches-du-Rhône), M. Fayard est accusé de proxénétisme.

    Une source judiciaire, citée par Le Monde, évoque notamment «des filles des pays de l'Est qui travailleraient pour lui».

    Cette accusation intervient alors qu'il s'apprêtait à ouvrir fin avril le deuxième centre de la RPD sur le territoire français.

    Dans le même temps, une source de Sputnik a expliqué que M. Fayard avait rencontré une Ukrainienne, laquelle «lui avait proposé de [lui] prêter une certaine somme d'argent». Le lendemain, la police a fait irruption dans son domicile.

    «Ils ont saisi l'argent et l'ont arrêté pour proxénétisme. Il est actuellement en détention dans une commune d'Aix-en-Provence», a poursuivi l'interlocuteur de l'agence.

    D'après les informations du Monde, Hubert Fayard avait ouvert en 2007 une agence de rencontres, enregistrée à la même adresse que la représentation de la République populaire autoproclamée de Donetsk.

    Lire aussi:

    Un avion d'Air France reliant Moscou et Paris envoie un signal de détresse
    Qu'a dit Poutine sur les Gilets jaunes que les médias français ont omis?
    Un Boeing 757 subit de graves dommages lors d'un atterrissage d’urgence aux Açores – vidéo
    Tags:
    mise en examen, Hubert Fayard, Marseille, Donetsk, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik