Ecoutez Radio Sputnik
    marteau

    Le fondateur de la représentation de Donetsk en France mis en examen

    © Sputnik . Andrei Starostin
    France
    URL courte
    9223

    Hubert Fayard, représentant de la République populaire autoproclamée de Donetsk (RPD) à Marseille, a été interpellé et incarcéré dans un centre pénitentiaire des Bouches-du-Rhône. À la veille de l’ouverture du deuxième centre de représentation de la RPD en France, M. Fayard a été accusé de proxénétisme, selon le parquet d’Aix-en-Provence.

    Le représentant de la République populaire autoproclamée de Donetsk (RPD) à Marseille, Hubert Fayard, a été interpellé le 2 avril puis mis en examen et placé en détention provisoire dès le 4 avril, a annoncé Le Monde en se référant au parquet d'Aix-en-Provence.

    Incarcéré au centre pénitentiaire d'Aix-Luynes (Bouches-du-Rhône), M. Fayard est accusé de proxénétisme.

    Une source judiciaire, citée par Le Monde, évoque notamment «des filles des pays de l'Est qui travailleraient pour lui».

    Cette accusation intervient alors qu'il s'apprêtait à ouvrir fin avril le deuxième centre de la RPD sur le territoire français.

    Dans le même temps, une source de Sputnik a expliqué que M. Fayard avait rencontré une Ukrainienne, laquelle «lui avait proposé de [lui] prêter une certaine somme d'argent». Le lendemain, la police a fait irruption dans son domicile.

    «Ils ont saisi l'argent et l'ont arrêté pour proxénétisme. Il est actuellement en détention dans une commune d'Aix-en-Provence», a poursuivi l'interlocuteur de l'agence.

    D'après les informations du Monde, Hubert Fayard avait ouvert en 2007 une agence de rencontres, enregistrée à la même adresse que la représentation de la République populaire autoproclamée de Donetsk.

    Lire aussi:

    La police nomme la cause la plus probable de l’incendie de Notre-Dame de Paris, d'après AP
    Le recteur de Notre-Dame de Paris avance une nouvelle cause de l’incendie
    Une photo de Sputnik prise à Notre-Dame cause une avalanche internationale de fake news
    Tags:
    mise en examen, Hubert Fayard, Marseille, Donetsk, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik