Ecoutez Radio Sputnik
    Julian Assange

    Asile en France pour Assange: ce qui retient Paris

    © REUTERS / Peter Nichollspe
    France
    URL courte
    Arrestation de Julian Assange à Londres, 2019 (78)
    21257

    L’appel de certains hommes politiques, dont Jean-Luc Mélenchon, à octroyer l’asile en France à Julian Assange a provoqué la réaction de la secrétaire d’État des Affaires étrangères qui a déclaré qu’il ne pouvait être offert à une personne qui n’en avait fait la demande.

    La secrétaire d'État des Affaires étrangères, Amélie de Montchalin, a répondu sur France Inter à la demande de certaines personnalités politiques d'accorder l'asile en France à Assange arrêté le 11 avril à l'ambassade d'Équateur à Londres.

    «On n'offre pas d'asile à quelqu'un qui ne le demande pas. On va d'abord s'intéresser à ce que Julian Assange veut faire. C'est des histoires où on se positionne beaucoup sur des hypothèses. Moi, je préfère de la réalité qu'elle est la réalité du droit, qu'elle est la réalité de la situation, qu'elle est la réalité de l'affaire et ensuite je pourrai me positionner».

    ​Mme Montchalin a toutefois reconnu que les lanceurs d'alerte dont Julian Assange fait partie peuvent bénéficier d'une protection en Europe:

    «Je pense qu'il faut d'abord écouter ce que veut faire Julian Assange. C'est aussi là sa demande. Il y a effectivement une procédure judiciaire, il y a une arrestation. On a en Europe un cadre qui s'appelle un cadre de protection des lanceurs d'alerte. Je pense qu'il faut travailler juridiquement», a-t-elle tempéré.

    Auparavant, Jean-Luc Mélenchon avait écrit que la France «devait accorder le droit d'asile à Julian Assange». Cet avis a été partagé par Nicolas Dupont-Aignan, président de Debout la France, ainsi que par l'ex-député LREM Joachim Son-Forget.

    Réfugié depuis 2012 dans l'ambassade équatorienne à Londres, Julian Assange a fini par être arrêté le 11 avril en vertu d'une demande d'extradition américaine pour «piratage informatique» et d'un mandat délivré par la justice britannique pour non présentation au tribunal.

    Dossier:
    Arrestation de Julian Assange à Londres, 2019 (78)

    Lire aussi:

    Un goéland avale un bébé requin vivant – vidéo
    L’Élysée aurait ignoré les renseignements français, qui estimaient qu’un G7 à Biarritz était «la pire» solution
    Les États-Unis émettent un mandat de saisie pour le pétrolier iranien Grace 1 libéré par Gibraltar
    Tags:
    demande d'asile, asile, France Inter, Joachim Son-Forget, Julian Assange, Nicolas Dupont-Aignan, Jean-Luc Mélenchon, Londres, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik