France
URL courte
16480
S'abonner

En réaction à l'arrestation de Julian Assange à Londres, le Rassemblement national a demandé au gouvernement français d'accorder le droit d'asile au fondateur de WikiLeaks.

Le Rassemblement national s'est joint aux appels de Jean-Luc Mélenchon et Nicolas Dupont-Aignan pour demander au gouvernement français d'accorder le droit d'asile au fondateur de WikiLeaks Julian Assange, arrêté jeudi à Londres.

«Comme il l'a fait plusieurs fois par le passé, le Rassemblement national demande que l'asile politique soit accordé en France à Julian Assange», écrit le parti dans un communiqué.

Selon le document, la France, qui a «vicié la notion de "droit d'asile" en faisant une filière d'immigration massive», oublierait que «ce devoir moral s'imposerait dans le cas de Julian Assange».

Auparavant, Jean-Luc Mélenchon avait écrit que la France «devait accorder le droit d'asile à Julian Assange». Cet avis a été partagé par Nicolas Dupont-Aignan, président de Debout la France, ainsi que par l'ex-député LREM Joachim Son-Forget.

Pour sa part, la secrétaire d'État auprès du ministre de l'Europe et des Affaires étrangères Amélie de Montchalin a déclaré que l'asile ne pouvait pas être offert à une personne qui n'en avait pas fait la demande. Le Président Emmanuel Macron n'a pas jusqu'à présent réagi à l'arrestation de M.Assange.

Réfugié depuis 2012 à l'ambassade équatorienne à Londres, l'Australien Julian Assange a fini par être arrêté le 11 avril en vertu d'une demande d'extradition américaine pour «piratage informatique» et d'un mandat délivré par la justice britannique pour non présentation au tribunal.

Lire aussi:

Les aliments les plus dangereux pour le foie énumérés
Un infectiologue marocain étrille l’étude de The Lancet critiquant la chloroquine
Quand un chat «échange des mots» avec une souris – photo
La Russie réduit fortement sa livraison de gaz via la Pologne
Tags:
appel, asile, immigration, Rassemblement national (RN), La République en Marche! (LREM), Julian Assange, Nicolas Dupont-Aignan, Jean-Luc Mélenchon, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook