France
URL courte
Mouvement des Gilets jaunes après 22 semaines de mobilisation (133)
2213221
S'abonner

Éric Drouet, figure des Gilets jaunes qui a participé à l’acte 22 à Toulouse, a exprimé sa colère face au comportement de certains représentants de la force publique qui, selon lui, venaient «pour casser du manifestant», déclarant par là même que «matraquer quelqu’un et le faire saigner» n’était pas leur métier.

Éric Drouet a passé la 22e journée du mouvement des Gilets jaunes à Toulouse après quoi il a déploré que certains représentants des forces de l'ordre fassent de moins en moins bien leur travail.

«Quand elles viennent juste pour casser du manifestant. […] Ça doit être un plaisir chez ces forces de l'ordre là», s'est-il indigné.

Le Gilet jaune a dit n'avoir rien à reprocher à toutes les autres forces de l'ordre qui font bien leur travail, ajoutant que «celles des manifestations», il ne les portait absolument pas dans son cœur.

«Elles peuvent aller se faire foutre!», a-t-il martelé.

Selon lui, la haine envers les forces de l'ordre est une chose normale quand on dénombre le nombre de blessés et «toutes ces tentatives de meurtres qu'il y a eu».

M.Drouet a noté que les gens venaient pour manifester et non pas pour casser quoi que ce soit, que certaines personnes venaient pour mieux vivre, d'autres pour plus de démocratie.

«Il y a beaucoup de choses négatives en termes de maintien de l'ordre. […] Je n'appelle pas ça du maintien de l'ordre. C'est vraiment du plaisir de venir casser du manifestant. Et j'ai pitié pour toutes ces forces de l'ordre qui exécutent ces ordres», a déploré Éric Drouet.

«C'est pas comme ça qu'on conçoit le métier des forces de l'ordre. C'est quelqu'un qui doit nous protéger», a-t-il affirmé.

Dossier:
Mouvement des Gilets jaunes après 22 semaines de mobilisation (133)

Lire aussi:

Une septuagénaire affirme avoir été tabassée pour avoir photographié un resto ouvert en plein couvre-feu - photo choc
Le chef du Conseil scientifique prévient du risque d'une situation extrêmement difficile dès la mi-mars en France
La France recense le plus grand nombre journalier d’admissions en réanimation depuis début novembre
Tags:
gilets jaunes, blessés, manifestation, police, Eric Drouet, Toulouse
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook