France
URL courte
Mouvement des Gilets jaunes après 22 semaines de mobilisation (133)
19442
S'abonner

Un homme a été blessé au poignet par un tir de GLI F4 lors de l’acte 22 des Gilets jaunes, le 13 avril à Toulouse. Sa fille a été touchée par un éclat de palet lacrymogène dans le dos lors des faits. Les grenades GLI F4, contenant une dose de TNT, ont déjà conduit à l’amputation de cinq personnes d’une main lors du mouvement.

Lors de l'acte 22 des manifestations des Gilets jaunes à Toulouse, de nouveaux signalements de violences policières ont été rapportés, dont deux concernent un père de trois filles qui a été blessé par une grenade GLI F4.

Alexandre, 45 ans, a raconté dans un courriel: «…je prends un impact de GLI F4 sur le poignet qui ricoche sur moi puis tombe au sol avant d'exploser», en soulignant qu'il ne s'attendait à aucune attaque, car «derrière nous l'avenue était complètement dégagée».

​Dans un autre courriel, Alexandre poursuit la description de ses mésaventures: «Une de mes filles prend un éclat de palet lacrymogène dans le dos. Son gilet jaune brûle à l'endroit de l'impact. Les gaz lacrymogènes pleuvent.»

​«Toulouse était en guerre hier», a encore indiqué l'homme sur le site Framasphere, rappelant aussi la blessure reçue par Maxime Nicolle. Cette figure des Gilets jaunes sur les réseaux sociaux, connu sous son pseudonyme Fly Rider, a été aussi légèrement blessée par une grenade de désencerclement. «C'est très superficiel», a-t-il précisé pour rassurer, ajoutant qu'«à Toulouse il y a eu largement pire».

Des affrontements entre manifestants et forces de l'ordre ont émaillé le rassemblement de quelque 4.500 Gilets jaunes à Toulouse, selon la police, alors que la ville rose était proclamée «capitale» du mouvement pour son 22e acte.

Cinq Gilets jaunes ont perdu une main à cause des GLI F4, selon David Dufresne, journaliste spécialiste de la question du maintien de l'ordre qui a mis en place la plateforme de signalement des violences policières «Allô place Beauvau». La France est le seul pays d'Europe à utiliser du TNT, contenu dans les grenades GLI F4, dans le maintien de l'ordre.

Dossier:
Mouvement des Gilets jaunes après 22 semaines de mobilisation (133)

Lire aussi:

Une Chinoise venant de Wuhan dupe les autorités françaises et entre à Paris avec de la fièvre
Un poisson saute hors de l’eau et transperce le cou d’un pêcheur – photo choc
Poutine rhabille un militaire palestinien en pleine cérémonie – vidéo
Comment Téhéran pourrait faire s’effondrer les marchés américains
Tags:
gilets jaunes, violences policières, blessure, grenades lacrymogènes, gaz lacrymogènes, violences, GLI-F4 (SAE-809), Toulouse, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik