France
URL courte
Mouvement des Gilets jaunes après 22 semaines de mobilisation (133)
12447
S'abonner

Une vidéo diffusée sur Twitter dénonce un acte de violence policière envers un manifestant lors de l’acte 22 des Gilets jaunes à Toulouse. La légende de la vidéo indique que les forces de l’ordre sont intervenues avec violence sur un homme qui protégeait pourtant une dame qui se trouvait entre le cordon de police et les manifestants.

Les images de la vidéo publiées sur Twitter par un utilisateur montrent un nouvel acte de violence policière envers un manifestant samedi 13 avril lors de l'acte 22 des Gilets jaunes à Toulouse.

​La légende qui accompagne la publication condamne la violence de l'intervention des forces de l'ordre pour maîtriser un homme âgé qui essayait pourtant de protéger une femme qui se trouvait à côté de lui.

Un policier se jette vers l'homme et lui boque les bras derrière le dos devant la porte d'un immeuble. C'est alors que la dame essaye de rester près de l'homme en l'agrippant au bras, mais un deuxième policier intervient pour prêter main forte au premier et séparer les deux manifestants.

Tout au long de la scène, un troisième policier se place devant le cameraman pour cacher l'intervention de ses collègues. L'homme qui filme lui demande alors: «Qu'est-ce que vous cachez, monsieur?»

Puis un policier appelle les forces de l'ordre à reculer. La femme et l'homme sont finalement libérés sous les «bande d'enc****» des manifestants.

Un policier jette alors une grenade lacrymogène sur les manifestants présents avant de partir.

Dossier:
Mouvement des Gilets jaunes après 22 semaines de mobilisation (133)

Lire aussi:

Benalla qualifie de «catastrophique» l’exfiltration de Macron d’un théâtre parisien
Un chat se réveille confus entre les pattes d’un golden retriever – vidéo
Adopté par un couple russe, ce puma mène une vie de chat domestique – photos
Une histoire d’amour coûte la vie à un jeune Marocain
Tags:
police, gilets jaunes, violences policières, grenades lacrymogènes, manifestation, Toulouse, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik