France
URL courte
20306
S'abonner

D’après un sondage réalisé à six semaines des élections européennes, le scrutin pourrait devenir un vote anti-Macron, seuls 18% des Français se prononçant en faveur de l’actuelle politique de l’exécutif.

44% des Français qui ont l’intention de voter aux élections européennes souhaitent exprimer leur insatisfaction à l’égard d’Emmanuel Macron et du gouvernement, selon un baromètre Harris Interactive / Agence Epoka.

La part de ceux qui soutiennent la politique de l’exécutif ne s’élève qu’à 18%, d’après l’étude dévoilée dimanche 14 avril. Dans le même temps, 37% veulent se rendre aux urnes sans rapport avec un jugement sur son action.

Les électeurs s’intéressent principalement aux problèmes que posent l’immigration (42%) et le pouvoir d’achat (39%), sujets suivis de près par la fiscalité (38%), ainsi que par l’environnement et le développement durable (37%).

En ce qui concerne les intentions de vote à six semaines du scrutin, la liste La République En Marche bénéficie de 22,5% d’intentions de vote, suivie par celle du Rassemblement national avec entre 20,5% et 21%. Viennent ensuite les listes menées par François-Xavier Bellamy (14%), Manon Aubry (9 à 9,5%), Yannick Jadot (7,5% à 8%), Raphaël Glucksmann (6,5%) et Benoît Hamon (4%).

Les élections européennes se dérouleront le 26 mai prochain.

Lire aussi:

Une rixe ultraviolente éclate à Gare de Lyon à Paris sous l’œil de passagers médusés – vidéo choc
Un insecte d’origine américaine qui pique sans bruit menace les platanes franciliens
«Regarde par la fenêtre, ils bombardent»: il y a 80 ans, l’Allemagne nazie lançait l’opération Barbarossa contre l’URSS
Armé d’un couteau, il s’avance vers des policiers à Grenoble, l’un d’eux lui tire dessus – vidéo
Tags:
soutien, sondage, élections européennes 2019, La République en Marche! (LREM), Rassemblement national (RN), Benoît Hamon, Raphaël Glucksmann, Yannick Jadot, Manon Aubry, François-Xavier Bellamy, Emmanuel Macron, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook