Ecoutez Radio Sputnik
    Emmanuel Macron

    Les Français ne sont pas des «citoyens en culotte courte»: un député étrille Macron

    © AFP 2019 LUDOVIC MARIN
    France
    URL courte
    16575
    S'abonner

    En attendant l'allocution d’Emmanuel Macron qui aurait dû avoir lieu le 15 avril, l’opposition a soumis à la critique la politique du Président. Selon Alexis Corbière, «la méthode» de Macron réduit les Français à «des espèces de citoyens en culotte courte qui attendent que sa majesté s'exprime pour pouvoir après décrypter la parole présidentielle».

    Avant l'intervention d'Emmanuel Macron en réponse au Grand débat et aux Gilets jaunes, qui aurait dû avoir lieu le lundi 15 avril, des représentants de l'opposition ont souligné une «lourde responsabilité» pesant sur les épaules du chef de l'État, craignant que cette prise de parole ne tourne à l'«opération de communication».

    En s'exprimant sur Cnews, le député LFI Alexis Corbière a critiqué «la méthode» du Président qui réduit les Français à «des espèces de citoyens en culotte courte qui attendent que sa majesté s'exprime pour pouvoir après décrypter la parole présidentielle».

    Geoffroy Didier, directeur de campagne de Les Républicains pour les élections européennes, a réclamé au chef de l'État qu'il «commence par faire marche arrière sur toutes les hausses d'impôts» de ces derniers mois.

    «C'est M.Macron qui a la lourde responsabilité» de «régler les problèmes de la France aujourd'hui», «qui a mis en scène de manière quelque peu narcissique les réponses à la colère, et aujourd'hui j'attends de lui avant tout des réponses économiques et sociales», ce qui est le «message originel des Gilets jaunes», a-t-il souligné sur Sud Radio.

    Le porte-parole du Rassemblement national, Sébastien Chenu, a dénoncé, cité par l'AFP, le risque d'une nouvelle «opération de communication», a accusé le chef de l'État de vouloir «allumer des contre-feux», et a mis en garde contre un «effet dévastateur» en cas de déception des Français.

    «Soit Emmanuel Macron change le cadre de la politique qui étouffe tous les gouvernements depuis 10 ans, soit il ne le fait pas et je ne vois pas comment il peut s'en sortir, ce sera des mesurettes», a commenté sur Franceinfo Nicolas Dupont-Aignan, président de Debout la France.

    Après deux mois placés sous le signe de l'échange avec le Grand débat national, Emmanuel Macron devait annoncer ce lundi 15 avril à 20h «les chantiers d'action prioritaires et les premières mesures concrètes» lors d'une allocution télévisée. Pourtant, à cause d'un important incendie qui s'est produit dans la soirée à la cathédrale Notre-Dame, l'allocution télévisée du Président a été reportée.

    Tags:
    allocution télévisée, Grand débat national en France (2019), Alexis Corbière, Nicolas Dupont-Aignan, Emmanuel Macron, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik