Ecoutez Radio Sputnik
    Emmanuel Macron

    Quand Macron promettait de reconstruire «vite» après l’ouragan Irma, sans succès

    © AFP 2019 CHRISTOPHE PETIT TESSON
    France
    URL courte
    Incendie à Notre-Dame de Paris (135)
    5123

    Emmanuel Macron souhaite que la rénovation de Notre-Dame soit terminée «d’ici cinq années». Or, ce n’est pas la première fois qu’il fait une promesse en ce sens. «Je bousculerai toutes les normes et toutes les procédures», avait lancé le Président après le passage de l’ouragan Irma. Sauf qu’un an plus tard, seule une aide de l’UE avait été reçue.

    Le lendemain de l'incendie qui a dévasté Notre-Dame de Paris le 15 avril, Emmanuel Macron s'est adressé au peuple français pour donner les délais de la reconstruction de la célèbre cathédrale. Il a notamment souhaité qu'elle soit rénovée «d'ici cinq années». Utopie ou réalité? De nombreux experts semblent avoir un autre avis sur la durée des travaux.

    Mission «irréaliste»?

    Par exemple, Frédéric Létoffé, l'un des deux présidents du Groupement des entreprises de restauration de monuments historiques (GMH), cité par des médias français, a qualifié la rénovation dès 2022 d'«irréaliste».

    «Une restauration entre 10 et 15 ans me semble raisonnable», a-t-il notamment affirmé, soulignant que le chantier nécessiterait la sécurisation du site, la mise en place d'une protection contre les intempéries et un «étalement des tâches» entre les différents corps de métiers, la reconstruction de la charpente ne pouvant intervenir qu'à la fin.

    Et pour le directeur de la Fondation de l'Œuvre de Notre-Dame, Éric Fischer, il faudra même «des décennies» pour reconstruire l'édifice religieux.

    «Vu l'ampleur présumée des travaux, quasiment l'intégralité des corps de métiers devra intervenir», a-t-il indiqué à l'AFP.

    Reconstruction «lente» à Saint-Martin

    Ce n'est pas la première fois qu'Emmanuel Macron fait de telles promesses. S'exprimant devant les journalistes depuis l'aéroport de Pointe-à-Pitre, en Guadeloupe, après le passage de l'ouragan Irma, il avait promis de tout faire «dans les meilleurs délais».

    «Je bousculerai toutes les normes et toutes les procédures pour que le travail […] se fasse dans les meilleurs délais. Nous ferons vite, nous ferons bien et nous ferons mieux. Je veux que cette reconstruction soit exemplaire, durable […] Saint-Martin renaîtra, je m'y engage.»

    Emmanuel Macron s’est rendu sur l’île de Saint-Martin
    © AFP 2019 POOL/Christophe Ena
    Toutefois, des habitants de l'île évoquent une rénovation «lente».

    Dans un reportage de France 2 de 2018 intitulé «Des promesses tenues?», Yannick Beaud, directeur technique de la SEMSAMAR, qui est en charge du chantier, a souligné que la société était «restée sur les règles classiques» contrairement à la promesse d'Emmanuel Macron de basculer les procédures pour rendre la reconstruction plus rapide.

    Récemment, un appel à la grève générale et illimitée avait même été lancé à Saint-Martin par plusieurs syndicats et collectifs pour des revendications variées, concernant les reconstructions post-Irma. Le 14 avril, la ministre des Outre-mer Annick Girardin est arrivée sur place pour en débattre. L'État n'aurait apporté aucune aide particulière.

    Dossier:
    Incendie à Notre-Dame de Paris (135)

    Lire aussi:

    La France s'exprime sur la saisie d'un navire britannique par l'Iran
    Téhéran explique les raisons de sa saisie du pétrolier britannique
    Un jeune homme tué au fusil-mitrailleur en pleine rue dans le centre de Paris – images
    Tags:
    ouragan Irma, promesses, rénovation, reconstruction, Emmanuel Macron, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik